Search
jeudi 13 déc 2018
  • :
  • :

Les langues vivantes déclinées sous différentes formes au lycée Georges-Baumont.

image_pdfimage_print

Semaine_Langues_Vivantes_02

C’est en cette troisième semaine de mai que se déroule la deuxième édition de la Semaine des langues vivantes. Cette initiative de l’Education Nationale est avant tout un temps fort pour encourager la pratiques des langues par les élèves français, dans les écoles et établissements mais aussi en dehors du cadre scolaire.

Une action nationale à laquelle le dynamique lycée Georges-Baumont a souhaité participer cette année. Tous les élèves des classes de Secondes de l’établissement, générales comme technologiques, ont ainsi assisté à une séance du film-documentaire « La Cour de Babel ». Réalisé par Julie Bertuccelli, ce long-métrage sorti le 12 mars 2014 montre les échanges, conflits et joies d’un groupe de collégiens de nationalités différentes venant d’arriver en France. Sous l’égide de leur professeur d’Espagnol Erwan Burel, les élèves de la classe de Seconde 2 ont de plus réalisé une affiche intitulée « Osons les langues ! », sur laquelle une phrase est déclinée en 5 langues, ainsi qu’une courte vidéo avec Loïc Cas, qui a fait de la photographie et de la prise de vue son métier. Durant la courte séquence vidéo, les adolescents récitent à tour de rôle le poème « Al oído de una muchacha » de Federico García Lorca, et ce dans différentes langues vivantes. « Le but de l’affiche et de la vidéo était de faire connaître plus de langues vivantes aux élèves, et ce tout en appréhendant les langues autrement » précise Erwan Burel. Toujours dans le cadre de la Semaine des langues vivantes mais dans un autre registre, un spectacle mêlant la danse au langage des signes a été donné dans le gymnase du lycée polyvalent déodatien. Et pour conclure sur une note gourmande, l’équipe en cuisine a concocté chaque jour de la semaine de bons petits plats aux accents turcs, allemands, italiens, espagnols… et belges !

J.J.

Semaine_Langues_Vivantes_01

Mardi midi, la fameuse forêt noire allemande a régalé les demi-pensionnaires du lycée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.