Search
mercredi 22 nov 2017
  • :
  • :

Octobre culturel à Saint-Dié-des-Vosges.

10-14 ODAH DAKO-copyright KORIA

ODAH & DAKO

Humour – Impro

Vous les avez peut-être découverts en première partie du Comte de Bouderbala et certainement vus à la télévision réalisant d’incroyables improvisations. Odah & Dako, c’est avant tout un duo d’amis complices. Sur scène, munis de leur tableau blanc et d’un feutre, ces rois de l’impro s’amusent à créer des chansons rap à partir de mots choisis au hasard par le public ou encore d’objets piochés dans la salle. Doués, créatifs et dynamiques, Odah & Dako livrent une performance bluffante mêlant stand-up, musique, improvisation et une forte dose d’humour. Après avoir enflammé le Palais des Glaces, le Point Virgule et le République, ils débarquent à l’Espace Georges-Sadoul pour 1 h 30 d’interaction avec le public et pour votre plus grand bonheur !

«Époustouflants Odah et Dako… Le duo qui réveille l’impro !» Le Parisien

After impro

La Lolita, l’une des plus anciennes associations françaises de théâtre amateur, vous envoie son équipe de France pour un petit match d’improvisation !

Samedi 14 octobre – 20 h 30 / Espace Georges-Sadoul

Plein tarif : 16 € – Abonnés : 13 € – Étudiants : 8 € – Famille (parents + enfants – 18 ans) : 40 €

10-17 Grenade éclatée

UNE GRENADE ECLATEE

Théâtre, organisé par l’association Côté Jardin

Al Andalus Théâtre (1h)

Mise en scène : Isabelle Starkier | Textes : Maïmonide, Averroès, Voltaire, Hugo | Avec Joëlle Richetta, Yardani Maiani Torres, Fahd Kartibou (calligraphe)

Trois personnages, un violoniste, un calligraphe et une comédienne se croisent, se répondent pour évoquer l’utopie d’un temps où, en terre andalouse, les différentes religions monothéistes vivaient harmonieusement ensemble. Joëlle Richetta après «30 ans de Kronope» se tourne avec Al Andalus vers un théâtre méditerranéen forgé aux couleurs de son esthétique pour développer un théâtre généreux engagé et poétique.

«Grenade, le fruit, la ville, l’arme. Une Grenade éclatée témoigne des vicissitudes de ce mot emblématique à travers un peu d’histoire, un peu d’étymologie, des contes, au moyen de la musique, de la calligraphie, de la commedia dell’arte et de la simple narration… Retrouvons le goût de la grenade, du bonheur de vivre ensemble, cette belle utopie !» La Provence

Mardi 17 octobre – 20 h 30 / Espace Georges-Sadoul

Plein tarif : 12 € – Abonnés : 10 € – Étudiants : 6 € – Famille (parents + enfants – 18 ans) : 30 €

10-18 Post Scriptum (c)David Monjou

POST-SCRIPTUM

Burlesque et marionnettes

Théâtre du Sursaut (40 mn – Dès 6 ans)

De et par Hélène Pirenne alias Lorgnette

Aide à la mise en scène : Beatriz Ortez, Julien Pinaud, Sophie Bonhôte | Scénographie : Hélène Pirenne | Décor : Pascal Bragard

Pour décor, une palissade truffée de trouvailles. Pour scénario un «Petit Chaperon Rouge» désarticulé. Et voilà Lorgnette qui jubile. Elle joue à s’étonner, à nous plonger dans son univers bricolé d’inventions, de babioles et de sauts d’humeur… Chaperon Rouge est capricieux et Mère-Grand peu commode mais l’essentiel est le Loup. Lorgnette a tout investi pour nous l’offrir féroce à souhait…

Des mimiques, un jeu qui déborde, des surprises, voilà l’inventaire de «Post-Scriptum». Un spectacle visuel, absurde et décalé.

1er prix – Festival Européen de marionnettes, Gent 2007

Coup de Cœur du Festival Mondial Off de la Marionnette à Charleville Mézières en 2009

Mercredi 18 octobre – 15 h / La Nef

Plein tarif : 6 € – Abonnés : 4 € – Étudiants : 3 € – Famille (parents + enfants – 18 ans) : 15 €

ARTISTES EN RESIDENCE à la Nef – Fabrique des Cultures Actuelles

C’est quoi un artiste en résidence ?

C’est un artiste invité par une institution culturelle à séjourner en un lieu et pour une période donnée afin de passer du projet à la réalisation de son œuvre.

Révolu le temps où l’artiste répétait dans son garage mal isolé. À chacun le droit de travailler au chaud et d’être soutenu dans ses démarches ! Une résidence est un temps de travail qui permet à l’artiste de créer son spectacle dans de bonnes conditions.

Avant de pouvoir être diffusé, tout spectacle doit pouvoir mettre son

«scénario» à l’épreuve :

en créant les costumes, les décors, la scénographie, la chorégraphie…

en répétant, améliorant le texte, les compositions, le jeu…

en se frottant à un premier public et en échangeant avec lui.

Pourquoi accueille-t-on une compagnie ?

Car son projet retient l’attention : l’idée est originale, le thème abordé est bien traité, les artistes sont doués, la compagnie est locale et a besoin d’un coup de pouce… Les raisons sont multiples et variées.

C’est un engagement fort de la part de la Ville qui offre aux artistes les moyens nécessaires (humains, logistiques et financiers) pour que les projets naissants se concrétisent. À chaque fin de résidence, les

artistes font une «sortie sur le pont». Il s’agit de présenter leur travail réalisé et d’échanger avec un «public-test».

Une attention particulière est portée aux projets de territoire : création ou reprise. Il s’agit d’impliquer les habitants de différentes manières (collecte de paroles, prises de vue, figuration, répétitions publiques,

ateliers…).

ARTISTES EN RESIDENCE

Saison 2017-2016

CONGO MASSA*, une ménagerie indocile par Le Caramantran

Parade onirique d’animaux sauvages humanisés

*signifie  noblesse sauvage en Dioula Bambara.

Créé en 1998, Le Caramantran est un collectif d’artistes de théâtre de rue spécialisé dans la réalisation et la manipulation de marionnettes géantes. Cette nouvelle création met en scène des animaux sauvages à l’élégance indomptée et à la dignité farouche. La parade de cirque Congo Massa s’avance : les montreurs présentent leurs animaux qui effectuent des tours invraisemblables. Jusqu’au moment où, pris d’insubordination, le bestiaire désobéissant devient incontrôlable .

En résidence du 25 au 29 septembre | La Nef-Fabrique des Cultures Actuelles

Présentations publiques les 30 septembre et 1er octobre, dans le cadre du FIG | Centre Ville

Sale frousse

SALE FROUSSE par le Théâtre du Sursaut

Introduction à l‘art abstrait pour les 4-6 ans

C’est l’histoire de Chap’s : un petit gars de 5 ans courageux, fort, déterminé…

Déterminé, courageux, fort, fort, fort heuuuuu fort perdu au milieu de la forêt … Il ne savait pas que la peur faisait partie de lui. Enfin si, il le sait mais il y a comme ça un tas d’émotions qu’il préfère mettre de côté.

Lui, ce qu’il préfère, c’est être le héros d’une histoire.

Le temps d’un spectacle, avec l’aide d’une peintre, il va aller à la rencontre de sa peur et même peut-être s’en amuser…

En résidence du 11 au 14 octobre | La Nef-Fabrique des Cultures Actuelles

Présentation publique Samedi 14 octobre à 17h – Entrée libre

TELEMYTHES 1

LES TELEMYTHES par les Télémythes

Théâtre clownesque

Des intraterrestres venus de Télème sont en mission sur Terre.

Composé d’un pilote, un guide, une assistante, un griot et une petite voix, l’équipe veut ouvrir les hommes au HUM, cette grande respiration qui rend joyeux, voire heureux. Mais les HUMS s’essoufflent dans la vie et même les Télèmythes en manquent quand ils sont coupés de leur monde. Pourtant, ils parviennent à se ressaisir.

La troupe aborde avec humour et poésie nos peurs et nos croyances.

En résidence du 23 au 28 octobre | La Nef-Fabrique des Cultures Actuelles

Présentation publique Samedi 28 octobre à 20h30 – Entrée libre

Atelier clown de 14 à 16 h pour les 7-10ans et atelier jonglage collectif de 16h30 à 18h30 pour les 10-12 ans

Billetterie au 03-29-56-14-09 et sur le réseau www.ticketmaster.fr, du lundi au vendredi de 14h à 12h et de 14h à 17h.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *