Search
vendredi 22 sept 2017
  • :
  • :

Avant-première départementale du film-documentaire « Une suite qui dérange » ce jeudi soir au cinéma l’Empire.

Avant-Première_Suite_Qui_Dérange

Thierry Tabaraud (à gauche) et l’adjoint au Développement durable Marc Frison-Roche.

Ce jeudi soir à 20h30, le film « Une suite qui dérange : Le temps de l’action » sera diffusé en avant-première départementale au cinéma l’Empire de Saint-Dié-des-Vosges.

Réalisé par Bonni Cohen et Jon Shenk, ce film-documentaire présenté lors du dernier Festival de Cannes suit Al Gore, qui poursuit inlassablement son combat pour l’environnement à l’heure où les enjeux climatiques n’ont jamais été aussi importants. L’ex vice-président des Etats-Unis y défend l’idée que les périls du changement climatique peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes. A l’issue de la projection déodatienne, proposée au tarif de 6 euros, un temps d’échange entre les spectateurs et l’adjoint au Développement durable Marc Frison-Roche viendra clôturer la soirée. Ce dernier que l’on retrouvait ce mardi matin aux côtés de Thierry Tabaraud, gérant du cinéma l’Empire, dans les locaux du service Développement durable de la Ville.

L’occasion pour l’élu d’évoquer « Une suite qui dérange : Le temps de l’action », « un film dont on ne ressort pas indemne, qui dérange certaines institutions mais qui nous dérange également en tant que personnes », avant de revenir sur le programme Territoire Durable, un programme initié par la Ville qui assure la continuité de l’Année Verte déodatienne. « La projection de jeudi soir s’inscrit parfaitement dans la politique d’information menée par la Municipalité quant au développement durable. Cette avant-première constitue le point de lancement d’une saison qui permettra de brosser ensemble le tableau écologique déodatien. Le programme Territoire Durable, que nous avons lancé après l’Année Verte, est axé autour de 4 piliers. Respectivement la nature, la santé, l’énergie et la communication. La plus forte présence de la nature en ville, l’extension du parc Jean-Mansuy sur la rive gauche, le projet de centrale hydraulique, l’aménagement des bords de Meurthe ainsi que la création d’une maison de la biodiversité avec une miellerie municipale sont autant de projets qui entrent dans le cadre de ce vaste programme. »

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *