Search
dimanche 17 déc 2017
  • :
  • :

La régénération de la ligne ferroviaire Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg est actée

image_pdfimage_print

Signature_Convention_Travaux_Ligne_SDDV-Saales (1)

La portion ferroviaire entre Saint-Dié-des-Vosges et Saales se trouve actuellement dans un état très dégradé, faute d’investissement suffisants.

En conséquence et depuis maintenant un an, un seul train journalier permet de se rendre à Strasbourg au départ de la gare de Saint-Dié-des-Vosges en semaine, contre 5 auparavant, sachant que son horaire de 11h55 est mal situé pour la majorité des usagers. A cause du mauvais état de la voie, ce même train et ceux du week-end mettent environ 2 heures pour rejoindre la capitale européenne, soit un temps de parcours très long. Pour palier au manque de trains la semaine, des bus TER ont été mis en place jusqu’à Rothau. Mais pour le collectif de défense de la ligne Epinal/Strasbourg, qui rassemble des cheminots syndiqués CGT et les associations d’usagers ADELE-S, Bruche Piémont Rail et TG2V, cette situation ne peut pas durer car elle constitue une forte dégradation du service public ferroviaire (voir ici, ici, ici et ici).

Un point de vue partagé par David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges et vice-président de la Région Grand Est délégué aux Mobilités et Infrastructures de transport, qui a officiellement signé mardi matin une convention de financement au nom de la Région Grand Est à Saales, dans le Bas-Rhin. Cette convention de financement permettra de réaliser dès 2018 les travaux nécessaires pour que les trains circulent à nouveau normalement entre Saint-Dié-des-Vosges et Strasbourg, et ce à compter de la prochaine rentrée de septembre. Sur les 15,9 millions d’investissement programmés pour la réalisation de ces travaux, 13,39 millions d’euros, soit 84,2%, seront financés par la Région Grand Est aux côtés de SNCF-Réseau et de l’Etat.

« Cette signature découle d’un combat difficile mené depuis 2 ans, qui prolonge celui de Gérard Cherpion et Alain Ferry. Cela représente, comme élu régional et comme maire de Saint-Dié-des-Vosges, une grande satisfaction et une grande émotion. Autant dire que la Région Grand Est s’engage au-delà de ses compétences et de façon très volontariste pour la mobilité des habitants de la Déodatie, de la vallée de la Bruche et du bassin de Molsheim. La Région Grand Est se mobilisera pour donner des perspectives à tous les territoires aujourd’hui inquiet de l’avenir de « leur » train et invitera chacun des partenaires à prendre ses responsabilités » a déclaré David Valence en réaction à la signature de cette convention synonyme de régénération de la ligne Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg.

J.J.




2 réactions sur “La régénération de la ligne ferroviaire Saint-Dié-des-Vosges – Strasbourg est actée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *