Search
lundi 23 avr 2018
  • :
  • :

Des travaux à l’EHPAD Les Charmes pour améliorer les conditions de travail du personnel

image_pdfimage_print
Travaux_Amélioration_EHPAD_Les-Charmes (2)

De nombreuses chambres de l’EHPAD sont d’ores et déjà équipées de rails et de moteurs permettant de soulever les résidents sans effort.

Géré par le CCAS de Saint-Dié-des-Vosges, l’EHPAD Les Charmes a ouvert ses portes à ses résidents au début de l’année 2015. Près de 3 ans plus tard, un certain nombre de travaux sont menés pour améliorer les conditions et le bien-être au travail du personnel de l’établissement.

D’une part pour soulager ce même personnel au quotidien et ainsi limiter les blessures et arrêts de travail, mais aussi pour améliorer la prise en charge des résidents d’autre part. D’un coût total de 201 000 euros, ces travaux seront terminés d’ici la fin du premier semestre 2018 et découlent d’un long travail de réflexion mené entre des personnels de santé, la directrice de l’établissement Véronique Jestin, des représentants du CCAS déodatien, notamment sa directrice Nathalie Mandra et l’adjointe Françoise Legrand, le Docteur Chopat, en sa qualité de médecin de prévention de la Ville et de médecin coordinateur aux Charmes, et la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail – CARSAT – qui apporte une subvention de 50 000 euros au titre d’un contrat de prévention signé le 29 mai dernier.

Concrètement, cet important investissement échelonné sur les années 2017 et 2018 a permis de financer l’installation de rails et moteurs dans les chambres, ce qui permet de soulever et de manipuler plus facilement et en toute sécurité les résidents; mais aussi l’acquisition d’un moteur portatif et d’un nouveau système d’appel malade; l’équipement des 2 salles de bain collectives avec des lèves-malades plus récents et une autre chaise électrique; l’achat d’un chariot de distribution des médicaments pour les infirmières, bien plus léger à manipuler; l’achat de chariots à fonds mobiles pour la lingerie; la pose de socles sur les machines de la lingerie pour permettre aux agents de travailler à niveau; l’installation d’un rail au local à poubelles pour ne plus avoir à lancer les sacs. Bien entendu, les personnels concernés ont été formés à l’utilisation de ce nouveau matériel. En parallèle de ces travaux et diverses acquisitions, le salon de coiffeur de l’EHPAD a déménagé au premier étage dans un souci d’intimité. L’espace où il se trouvait jusqu’à présent, près du hall d’entrée, accueille désormais un petit salon avec une télévision.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *