Search
mardi 19 juin 2018
  • :
  • :

La médiathèque Victor-Hugo accueille Marion Touboul en résidence littéraire

image_pdfimage_print

Marion_Touboul

« « La Pensée sauvage » est un lieu d’accueil d’écrivains en campagne lorraine, tourné vers l’écriture contemporaine. Les auteurs y viennent écrire solitairement et rencontrer habitants, lecteurs et professionnels du livre, au gré des rencontres élaborées avec la résidence… »

Fondée en 2006 par Olivier Dautrey, un ancien de la Comédie Française, cette association a pour but d’accueillir des écrivains en résidence tout en valorisant la lecture et l’écriture. Un concept qui a rapidement séduit Marion Touboul. C’est dans ce cadre que cette dernière s’est installée dans les locaux de la médiathèque Victor-Hugo depuis le 6 décembre dernier, suite à une rencontre fructueuse avec l’adjointe à la Culture Claude Kiener et la directrice des médiathèques Catherine Wiard. Une résidence mise en place afin de permettre à l’auteure de finaliser son premier roman.

Se définissant comme « une voyageuse dans l’âme », Marion Touboul a commencé à parcourir le monde dès la fin de ses études, en 2006. Elle est notamment devenue correspondante de presse en Jordanie puis en Egypte, où elle travailla pour le journal télévisé d’Arte ainsi que la Radio Télévision suisse. Elle parvient également à se rendre dans la bande de Gaza et témoigne de conditions humanitaires effroyables après l’offensive israélienne « Plomb Durci » de 2009. La jeune trentenaire a aussi effectué un tour de la Méditerranée à la rencontre de jeunes s’engageant pour dépasser les obstacles de leur pays. Une épopée méditerranéenne de laquelle a découlé un film de 52 minutes, « Un printemps en Méditerranée », qui a été diffusé sur France 3. Le tout sans compter ses nombreux autres projets, comme son souhait de partir pour le Groenland au printemps prochain, un territoire miné par le suicide des jeunes, l’alcoolisme et les problèmes sociaux.

Quant à son roman, Marion Touboul y relate un voyage initiatique à travers une Espagne méconnue, un pays où la journaliste a posé ses valises en 2014. Un ouvrage qui sera à la fois une réflexion sur le voyage et une mise en lumière de la jeunesse contemporaine. A noter que le 19 janvier, l’auteure rencontrera le public au moment de la « Nuit de la Lecture ». L’occasion de découvrir – ou redécouvrir – les voyages de Marion Touboul, mais aussi son « Printemps en Méditerranée ». Et après un mois en terres déodatiennes, c’est à Gérardmer que s’installera la journaliste pour la seconde partie de sa résidence.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.