Search
dimanche 17 déc 2017
  • :
  • :

Prévenir les agressions envers les pompiers

image_pdfimage_print

P1370965

Dans certains départements, les agressions commises à l’encontre des sapeurs-pompiers se développent. Dans les Vosges on dénombrait 5 agressions en 2016. Mais pour prévenir ces agressions dans le département, un protocole de lutte contre les agressions subies par les pompiers a été signé par le Préfet et les forces de l’ordre.

Il peut s’agir de violences physiques, de caillassage des véhicules, mais aussi d’insultes…. Les sapeurs-pompiers se retrouvent quelque fois dans des situations compliquées avec des gens en état d’ivresse ou très excités. Pour prévenir les dérapages, le Service départemental d’incendie et de secours des Vosges (Sdis), le Préfet, la direction  départementale de sécurité publique et le groupement de gendarmerie des Vosges ont signé une convention.

L’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a relevé en 2016 une augmentation du nombre d’agressions de sapeurs-pompiers en intervention : 2280 faits en 2016 contre 1939 en 2015, soit +17,6%. « Au regard du nombre d’interventions annuelles, le taux d’agressions de sapeurs-pompiers en intervention a également augmenté et s’établit à 5 pour 10 000 interventions, contre 4,4 en 2015 » commente le Préfet des Vosges.

Dans le département des Vosges, les sapeurs-pompiers ont subi deux agressions en 2015 et 5 en 2016 alors que le nombre d’interventions a diminué (26 502 interventions en 2015 et 25 250 interventions en 2016). Le taux d’agressions pour 10 000 interventions est donc  passé de 0,75 à 1,98, même s’il reste cependant 2,5 fois inférieur aux données nationales.

« Quel que soit le nombre, ces actes constituent des atteintes graves commises à l’encontre d’agents dont la mission est de porter secours. Inadmissibles, ils doivent être prévenus, dénoncés quand ils surviennent et sanctionnés » poursuit le Préfet des Vosges.

Ces faits génèrent des blessures, des arrêts de travail et des dommages matériels affectant la distribution des secours. « Au-delà des préjudices physiques, moraux et matériels, ces agressions engendrent également des coûts pour la collectivité » poursuit le Préfet. Ce protocole prévoit notamment l’amélioration des échanges d’informations entre les services, des modalités d’interventions conjointes, et des dispositions spécifiques dans les secteurs et lors des périodes à risques particuliers.

C.K.N.




2 réactions sur “Prévenir les agressions envers les pompiers

  1. Seb

    Quand on pense que les pompiers sont là pour secourir, je ne peux comprendre d’autant plus qu’ils puissent être victimes d’agressions. Il faut prier pour les autorités du pays car c’est Dieu qui les place ( même si l’on ne doit pas prendre parti pour un parti politique quelconque, nous devons prier pour nos politiques car l’Eglise est le sel de la Terre ( Evangile de Matthieu chapitre 5 verset 13 ) donc elle ralentit par ses prières la corruption. Prions aussi pour les policiers, gendarmes, magistrats, etc…). Jésus est capables de toucher toutes les couches de la société. Amen !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *