Search
mercredi 26 sept 2018
  • :
  • :

De bonnes résolutions pour les animaux proposées aux Déodatiens par L214 Ethique&Animaux

image_pdfimage_print

Action_L214_Rue_Thiers (2)

En cette période de bonnes résolutions, des bénévoles des associations L214 Ethiques&Animaux et ADAE – Association de Défense Animale dans l’Est – proposaient ce samedi matin aux passants de la rue Thiers de végétaliser leur alimentation en s’inscrivant au « Veggie Challenge », un programme de 21 jours pour découvrir la cuisine végétale.

Une nouvelle action déodatienne de la part des militants pour le droit animal qui, comme les précédentes, s’est déroulée dans une ambiance résolument conviviale et joyeuse. L’occasion de goûter des gourmandises ou de se faire photographier dans un cadre Facebook aux côtés du cochon et de la vache, tous 2 plus vrais que nature. L’occasion également de rappeler que la cuisine dite végan est actuellement en plein essor, et ce que ce soit sur les pages des magazines, sur Internet, dans les rayons des supermarchés… et dans les assiettes. 50% des Français déclarent en effet vouloir augmenter leur consommation de produits végétaux (Sondage IFOP/Lesieur, 2017).

C’est pour accompagner les consommateurs les plus curieux à tenter une nouvelle expérience culinaire que L214 a lancé le « Veggie Challenge », pour lequel les personnes intéressées pourront bénéficier gratuitement de conseils nutritionnels et pratiques ainsi que de nombreuses recettes et de réflexions éthiques. Le tout en sachant que différentes ressources accompagnent ses participants, comme des menus végans équilibrés et un groupe privé Facebook, ceci afin d’échanger autour du challenge.

Présente ce matin, Caroline Abate, référente de L214 pour le département des Vosges, est revenue sur les problématiques liées à la viande. « Au cours de sa vie, un Français consomme en moyenne l’équivalent de 1400 animaux terrestres, un chiffre qui n’inclut pas plusieurs milliers de poissons. Il faut cependant savoir que notre appétit pour la viande est lourde de conséquences, puisqu’il implique une dégradation de l’environnement et des risques accrus pour la santé. Mais aussi et avant tout, notre régime carné entraîne chaque jour la mise à mort de 3 millions d’animaux terrestres dans les abattoirs et de plusieurs dizaines de millions d’animaux aquatiques, et ce rien qu’en France. Les images choquantes dévoilées par L214 ont mis en lumière des pratiques routinières extrêmement violentes. Elles ont également suscité de nombreuses interrogations quant à nos modes de consommation. »

Samedi prochain, les militants renouvelleront cette action de début d’année, mais cette fois-ci du côté d’Epinal.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.