Search
samedi 22 sept 2018
  • :
  • :

Le Centre Hospitalier Saint-Charles s’est à nouveau mobilisé pour la Journée nationale de l’audition

image_pdfimage_print

Journée_Audition_CHSC

Le Centre Hospitalier Saint-Charles se montre toujours mobilisé lorsqu’il s’agit de relayer les grandes actions de santé publique. Après une opération de sensibilisation aux maladies rénales par l’association France Rein Vosges hier, l’heure était aujourd’hui à la prévention des pathologies auditives, à l’occasion de la Journée nationale de l’audition.

Un écho déodatien qui a attiré les foules, puisqu’à la mi-journée, une quarantaine de personnes s’étaient d’ores et déjà arrêtées sur le stand installé du côté de la rue publique de l’établissement. « Nous sommes même victimes de notre succès » assure Roselyne Convers, cadre de santé et responsable des consultations externe. A ses côtés, on retrouvait les médecins ORL Mohamed Taji, Ariadna Ciopraga et Jean-Pierre Lalevée, chef de service, les infirmiers Rachel Paille et Jean-YVes Bejot ainsi que 4 audioprothésistes du secteur, qui se sont succédé tout au long de la journée.

Outre la possibilité de se documenter, de s’informer et d’échanger avec les professionnels de santé et audioprothésistes, cette journée permettrait également une évaluation de la perte auditive grâce à un examen audio-métrique proposé gratuitement. Cette année, l’accent avait été mis sur l’hyperacousie et les acouphènes, une pathologie multifactorielle dont près de 20% des Français souffrent à l’heure actuelle. La tension artérielle, la fatigue, le stress ou l’environnement professionnel peuvent en être la cause, sachant que l’acouphène peut être aigu ou chronique. « Mais ce n’est pas une fatalité, des solutions existent comme pour l’hyperacousie et la perte d’audition » insistent les professionnels présents ce jeudi.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.