Search
samedi 18 août 2018
  • :
  • :

Les apprentis métalliers du lycée Georges-Baumont lauréats du concours Métal Jeunes

image_pdfimage_print

Concours_Métal_Jeune_Lycée_Baumont (3)

Les 8 élèves de la classe de Terminale CAP Serrurier-Métallier du lycée Georges-Baumont ont récemment appris une bonne nouvelle : ils sont lauréats de l’édition 2018 concours Métal Jeunes !

Un concours organisé tous les 2 ans par la Fédération Française du BTP, qui a pour objectif de valoriser le travail du métal auprès des jeunes et de leur faire découvrir ses mille et une facettes, autant techniques qu’esthétiques. A l’origine, la proviseure-adjointe de l’établissement Nathalie Meunier avait réuni l’équipe pédagogique afin de réfléchir à un moyen de mettre en avant les élèves. C’est là qu’est venue l’idée de participer au concours Métal Jeunes. Avec leur enseignant en Chaudronnerie Fabrice Perrin, les lycéens se sont donc mis au travail à partir du mois de janvier, lorsqu’ils ont commencé à plancher sur leur oeuvre. Une oeuvre faite d’acier, de cuivre et de laiton qui devait obligatoirement prendre la forme d’un automate.

« Un thème différent est imposé à chaque édition. Il nous a donc fallu concevoir une oeuvre autour de cette thématique de l’automate. Après une petite phase de concertation, nous avons donc tout d’abord réalisé des schémas avec la professeur d’Arts Plastiques Nathalie Mangold, puis nous avons réalisé de petites maquettes en structure acier que nous avons ensuite habillé de papier. Cela a permis de donner la forme finale de l’oeuvre, qui représente 3 oiseaux posés sur la branche d’un arbre ainsi qu’un chef d’orchestre. Et pour coller au thème du concours, les oiseaux et le chef d’orchestre sont animés par un ensemble de roues conçu par les élèves de Bac Pro Technicien d’usinage. Ce qui produit du son quand le tout est en mouvement. C’est pour cela que nous avons baptisé l’oeuvre « Symphonie » » détaille Fabrice Perrin ce jeudi matin, tout en précisant que « en 3 participations au concours, le lycée a été lauréat à chaque fois. »

Et ce dernier d’ajouter que « ce fut donc un travail de longue haleine et interdisciplinaire, car nous avons également sollicité mon collègue Franck Chavalard. Nous avons aussi travaillé les notions de transmission avec Pascal Lambolez, enseignant en Mathématiques, sachant que chaque élève devait rédiger son profil. Ce qui a été fait avec un accompagnement personnalisé aux côtés de Claudine Retif, pour sa part enseignante en Français. Pour revenir à l’oeuvre, nous avons joué la carte de la création, et ce à 100%. Car même la boîte de transport faisait partie de l’oeuvre. Quant au but de cette participation au concours Métal Jeunes, il s’agissait avant tout de motiver les élèves. Je tiens par ailleurs à remercier le proviseur Olivier Odille pour son soutien. »

Le 5 juillet prochain, une délégation de 3 des 8 lauréats se rendra à Paris avec Fabrice Perrin et Franck Chavalard pour la remise de prix, qui aura lieu lors des assises de la métallerie, puis « Symphonie » s’exposera au mois d’octobre, à l’occasion du salon parisien Metalexpo.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.