Search
jeudi 21 juin 2018
  • :
  • :

Environ 80 truites sauvages retrouvées mortes suite à la pollution d’un ruisseau déodatien

image_pdfimage_print
Pollution_Grandrupt (4)

(Crédits photographiques Michel Dorner)

En début de soirée hier vendredi, une habitante du Chemin de Grandrupt, à La Bolle, a constaté que des poissons étaient morts dans le petit ruisseau situé près de sa maison, un affluent du Taintroué.

Suite à son signalement, des sapeurs-pompiers et des policiers du commissariat de Saint-Dié-des-Vosges se sont rendus sur place avec le premier adjoint Bruno Toussaint, l’adjointe Caroline Privat-Mattioni et le garde pêche Stanislas Prochocki. Avertis par ce même premier adjoint, Michel Dorner et Philippe Durulle, respectivement président et trésorier de l’AAPPMA locale, se sont à leur tour rendus sur place ce samedi en début de matinée. Au total, ils ont compté environ 80 truites mortes sur une distance de 400 mètres, essentiellement des truites fario sauvages. La cause de la mort de ces poissons ? Une pollution du cours d’eau, d’une origine encore inconnue bien qu’il ne s’agisse pas d’hydrocarbures. Une plainte a été déposée par Michel Dorner et une enquête est actuellement en cours.

J.J.




Une réaction sur “Environ 80 truites sauvages retrouvées mortes suite à la pollution d’un ruisseau déodatien

  1. david

    Les torrents vosgiens: pour la plupart, des égouts à ciel ouvert. Dans certaines vallées, on a 50 ans de retard en matière d’assainissement. Tout part à la rivière. Certains jours, c’est une puanteur…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.