Search
vendredi 17 août 2018
  • :
  • :

Le site de La Fontenelle sous l’oeil des apprentis photographes du lycée Jules-Ferry

image_pdfimage_print

Projet_Photo_Patrimoine_Lycée_Jules-Ferry (1)

La nécropole nationale de La Fontenelle est un cimetière militaire français. Cette nécropole de la Première Guerre mondiale, qui rassemble les dépouilles de 1384 militaires français dont 424 en ossuaire, est située situé au sommet de la colline du même nom sur le territoire de la commune de Ban-de-Sapt.

Un lieu de mémoire où depuis le mois de janvier, 17 élèves des classes de Seconde du lycée Jules-Ferry portent leurs regards d’apprentis photographes, sous l’égide de leurs enseignants Aline Etienne et Didier Mathieu ainsi que Maxime Perrotey, en sa qualité de photographe professionnel. Tout comme lors des 2 précédentes années scolaires, il s’agit à travers ce projet de se pencher sur le patrimoine local via le prisme de la photographie… apportant ainsi une touche artistique et ludique très appréciée des adolescents.

Lundi matin, ces mêmes adolescents ont visionné leurs images qui ont été retenues par Maxime Perrotey après une première sortie sur le terrain, en mars dernier. Paysages, macrophotographies, basses ou hautes lumières, poses longues, flous de bougé ou encore light painting, les lycéens ont employé différentes techniques et différents cadrages… le tout saupoudré de créativité et de spontanéité. Ce mercredi, direction La Fontenelle à nouveau, afin de compléter la première série de photographies. Et une fois que la sélection définitive des images aura été faite, les élèves agrémenteront certaines d’entre elles avec de petits textes explicatifs, en vue d’une exposition dont le lieu et la date n’ont pas encore été définis.

Ce qui a plu aux lycéens dans ce projet ? « Travailler la photographie tout en découvrant du patrimoine local. A choisir, c’est l’aspect photo qui nous plait le plus car c’est plus ludique. » Et Aline Etienne et Didier Mathieu de remercier tous 2 le proviseur Philippe Château pour son soutien ainsi que la DAC – Direction des Affaires Culturelles – Grand Est.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.