Search
mercredi 20 juin 2018
  • :
  • :

Un court-métrage au lycée Georges-Baumont pour lutter contre toutes formes de discrimination

image_pdfimage_print

Projet_Contre_Discrimination_Lycée_Georges-Baumont (1)Cette semaine et pour la deuxième année consécutive, le lycée Georges-Baumont se mobilise afin de lutter contre la discrimination au moyen d’un court-métrage.

Réalisé sous l’égide de Serge Daongam, vidéaste originaire d’Epinal, à l’initiative de Mélanie Tisserand, enseignante en Lettres, et Isabelle Martin, documentaliste de l’établissement, ce court-métrage d’une douzaine de minutes se compose de 5 brèves séquences et d’un générique. Chacune de ces séquences vise à dénoncer toutes formes de discrimination en mettant en scène 15 élèves en classes de Seconde, tous volontaires et disponibles sur leur temps libre.

« Ce court-métrage permet de mettre en images le ressenti des élèves vis à vis de la discrimination. Cette semaine de tournage est l’aboutissement d’un projet développé tout au long de l’année scolaire, dans le cadre du cercle de lecture du lycée que j’anime. Autour du fil conducteur « Racisme, harcèlement, intolérance. Tous concernés. Tous bourreaux. Tous victimes. », le but de cette démarche est de montrer que toute forme de discrimination est néfaste, même positive, mais aussi que les préjugés vont dans les 2 sens » explique Mélanie Tisserand ce vendredi matin, au moment du tournage du générique.

Tout de noir vêtus, chacun des élèves portait une étiquette sur le front, sur lesquelles étaient inscrits des mots tels que « Homophobe », « Homo », « Raciste », « Grosse », « Roux », « Juif » ou encore « Superficielle » et « Intello ». A la fin de la séquence, chaque élève retire son étiquette et son prénom apparaît à l’écran. « Le message véhiculé par ce générique est que les personnes ne se réduisent pas à une simple étiquette » insiste Mélanie Tisserand.

Une fois le montage des images terminé, ce court-métrage de lutte contre la discrimination sera diffusé d’ici la fin de l’année scolaire, au lycée Georges-Baumont voire ailleurs à Saint-Dié-des-Vosges. Dans le cas contraire, ce serait à la rentrée de septembre.

J.J.

Projet_Contre_Discrimination_Lycée_Georges-Baumont (2)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.