Search
mardi 14 août 2018
  • :
  • :

Un décompte macabre rue Thiers pour interpeller sur les millions d’animaux tués chaque jour en France pour la consommation alimentaire

image_pdfimage_print

L214_Action_500_Morts_Seconde_Rue_Thiers (1)

C’est un décompte à la fois macabre et interminable que les passants de la rue Thiers ont pu observer samedi après-midi. Installés à l’angle de la rue Stanislas, des militants de l’association L214 Ethiques&Animaux ont fait défiler inlassablement des nombres à tour de rôle, afin de montrer en temps réel aux badauds le nombre d’animaux tués en France pour la consommation humaine.

500 par seconde, 30 000 par minute, 1 800 000 par heure, plus de 43 millions en 24 heures… Des chiffres qui donnent le tournis. « Ce compteur est une manière de montrer qu’il est urgent de reconsidérer notre rapports aux animaux, et ainsi notre façon de consommer. Les citoyens sont désormais de plus en plus nombreux à prendre conscience de la souffrance des animaux dans les élevages et les abattoirs. 8 Français sur 10 considèrent notamment qu’il est du devoir de leur député de voter favorablement les amendements défendant la condition animale (IFOP pour L214, mai 2018). L214 a proposé 15 mesures concrètes pour engager une transition agricole et alimentaire prenant véritablement en compte les animaux » explique Caroline Abate, coordinatrice locale pour L214, tout en rappelant que « 60 milliards d’animaux terrestres et plus de 1000 milliards de poissons sont tués pour être consommés chaque année dans le monde. »

Cette action visuelle et percutante était organisée dans plus de 30 villes en marge de la 7ème marche pour la fermeture des abattoirs. Une marche en 2 temps qui s’est déroulée ce week-end à Toulouse puis se déroulera le 23 juin prochain à Paris.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.