Search
vendredi 17 août 2018
  • :
  • :

L’antenne déodatienne de l’ADMR face à une difficulté de recrutement

image_pdfimage_print
AG_ADMR_2018

(Crédit photographique ADMR de Saint-Dié-des-Vosges)

Mardi dernier, bénévoles, salariés et quelques bénéficiaires de l’antenne déodatienne de l’ADMR ont participé à l’assemblée générale de l’association, qui s’est tenue à l’Espace François-Mitterrand.

Après que Pierre Briery, directeur de la fédération des Vosges, ait situé les actions départementales de l’ADMR, les responsables de l’antenne locale ont ensuite présenté le bilan des actions menées en 2017. Ces derniers ont ainsi précisé que :

  • leur activité s’exerce uniquement en milieu urbain, avec des déplacements limités, le plus lointain étant le hameau de Robache mais avec une diversité culturelle et une diversité sociale sources de difficultés importantes;
  • leur association travaillait exclusivement pour l’aide à la personne sous toutes ses formes dans la ville;
  • en janvier 2017 ils avaient été audités par des représentants du Conseil Départemental;
  • l’accroissement du nombre de personnes aidées mais aussi des heures de travail nécessaire a été continu avec toutes les difficultés d’ajustement des moyens en personnel.

A ce jour l’association compte 27 salariés en CDI, qui ont effectué 28 595 heures d’intervention au cours de l’exercice 2017. L’équipe de bénévoles étant pour sa part entourée entourée de professionnels dévoués, disponibles et compétents, qui jouent un rôle essentiel à leurs côtés. Quant à la validation des acquis de l’expérience, 3 salariées sont actuellement dans l’attente d’une formation.

Au cours de ces assises annuelles, il a notamment été rappelé que des réunions mensuelles permettent d’informer le personnel, mais aussi d’écouter leurs préoccupations et leurs difficultés ou d’harmoniser les interventions. L’occasion également de revenir sur les règles de sécurité ainsi que la déontologie de la profession.

« Le recrutement est toujours très difficile, car il y a peu de personnes qualifiées. La période estivale fut très compliquée l’an dernier, suite à des événements de dernières minutes qui ont perturbé l’organisation » ont précisé les membres du bureau lors de l’assemblée générale, tout en insistant sur le fait que « toute l’activité d’aide est basée sur un équilibre fragile mais humain entre tous les acteurs que nous venons de passer en revue. Nous insistons sur le mot « humanité », puisque c’est ce qui distingue notre association du monde qui nous entoure. Car les bénévoles sont, encore, les garants de cet approche… »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.