Search
vendredi 19 oct 2018
  • :
  • :

Les « Dames de France » ont enchanté le public déodatien

image_pdfimage_print
Les_Dames_de_France (1)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Les conditions météo étant incertaines, c’est à l’Espace Georges-Sadoul, et non au parc de l’Evêché comme prévu initialement, qu’était programmé hier soir le spectacle produit par la compagnie des « Sœurs Goudrons », une troupe originaire de la région lyonnaise.

Un changement de lieu qui n’a toutefois pas découragé les amateurs de théâtre, puisqu’ils étaient plus de 200 à avoir fait le déplacement pour cette manifestation proposée dans le cadre du quatrième Eté en grand à Saint-Dié-des-Vosges. A l’entrée, maitre Nano l’huissier fantasque remet à chaque spectateur un petit drapeau, qui va lui permettre de participer à l’élection du titre ultime de « Dame de France ». Et dans un décor de paillettes, 5 candidates prêtes à en découdre pour être la plus aimée. 5 candidates qui vont devoir s’affronter dans diverses épreuves et sous la direction de Marie Laine, la présentatrice autoritaire et sans pitié.

Le public est invité à se prononcer sur Victoire la canditate hautaine d’Île de France, Claire la naïve Pyrénéenne, Feeling la Bretonne tête en l’air, Vera l’Auvergnate du terroir et Perle Lise, la Lorraine aux idées bien arrêtées ! Les épreuves les plus loufoques s’enchainent ensuite, durant lesquelles chaque candidate doit tour à tour se présenter, défiler en maillot de bain, se maquiller sans miroir ou encore déguster des plats douteux. Les spectateurs sont conviés à participer notamment lors de l’épreuve de culture générale, pour laquelle chacune des candidates est invitée à choisir quelqu’un parmi le public pour l’aider à répondre aux questions de l’intraitable Marie Laine, et ce devant un public hilare.

Des situations drôles, burlesques, un humour parfois féroce, une parfaite maitrise de la scène… mais également du chant avec par exemple une sublime reprise de « Personal Jésus » ou encore l’émouvante interprétation de « J’ai oublié de vivre », dans un registre jazzy de toute beauté.

« Nous faisons uniquement du théâtre de rue, c’est très important pour nous de ne pas nous distancier du public, et même de l’inclure dans notre spectacle, comme nous l’avons fait ici à Saint-Dié-des-Vosges. Et en général cela fonctionne très bien. D’ailleurs ce soir les petits comme les grands ont été très bons ! » explique Emilie Bonnaud alias Marie Laine, avant de poursuivre. « On utilise l’humour et le burlesque pour aborder des sujets actuels.C’est le cas dans ce spectacle où l’on parle de certains travers de la société, tels que le succès facile, l’apparence, le consumérisme, un certain exhibitionnisme… Et comme les 5 « candidates » sont également chanteuses de formation, on s’attache aussi à donner une part importante à la musique, pour avoir au final une sorte de music-hall de rue décalé ! »

Victoire, la candidate originaire de Lorraine, a été élue « Dame de France » au terme de la représentation déodatienne. Mais c est bien l’ensemble des comédiens et comédiennes de la compagnie des « Sœurs Goudrons » que le public ovationna longuement à la fin du spectacle !

P.G.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.