Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Décès du chef étoilé, Joël Robuchon Une étoile de la cuisine française qui disparaît. Il aura laissé son empreinte à l’hôtel Cosmos de Contrexéville

image_pdfimage_print
Joël-Robuchon

(Crédit photographique Le Monde)

Tous les médias ont fait état du décès, ce lundi 6 août, du grand chef le plus étoilé du monde, Joël Robuchon, à l’âge de 73 ans.

Né le 7 avril 1945 à Poitier (Vienne), c’est à l’âge de 15 ans (1960), qu’il se destine à la cuisine et à la gastronomie. Après son apprentissage, il intègre les compagnons du devoir et entreprend son tour de France. Un périple qui va le conduire à Contrexéville car en 1965 (de mai à septembre), il est recruté par Raymond Perussault, alors directeur de la station thermale, comme saucier à l’hôtel Cosmos. La saison d’après, il sera chef de partie pour le même établissement. «Personnellement, je n’ai pas de souvenirs de cette période, mais mon père m’en parlé souvent, notamment à chaque fois que nous allions dîner dans son restaurant à Paris. D’ailleurs Joël Robuchon ne voulait jamais que mon père règle l’addition. Hélas, je n’ai pas retrouvé de photo de cette époque», se remémore Eric Perussault.

En 1974, il débute sa carrière en qualité de chef cuisinier à l’hôtel Concorde Lafayette, puis en 1976, il sera meilleur ouvrier de France (MOF). Et c’est en 1981, qu’il ouvre son premier restaurant et poursuit son brillant parcours dans la gastronomie française, qu’il exportera avec succès.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.