Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Après-midi de prévention contre l’addiction à la drogue au moyen… de poneys

image_pdfimage_print

Action_Prévention_Addiction_Kellermann (1)

C’est une méthode pour le moins originale pour sensibiliser aux dangers de la drogue… Suite au succès d’une action similaire qui s’était déroulée fin août à Saint-Roch, Anthony Hocquaux et Carole Demengel, tous 2 médiateurs sociaux dans les quartiers identifiés comme Politique de la Ville, ont à nouveau sollicité Maryse et Franck Besson, de la Forge Saint-Herem de Pair-et-Grandrupt.

Ces derniers ont pris la direction de Kellermann ce mercredi après-midi, accompagnés de leurs poneys Kaline, Myrtille, Opale et Riviera. Une fois installés à l’ombre des arbres du square situé derrière la tour Champagne, les 4 petits équidés ont été équipés de selles et de harnais avant d’être chevauchés par des enfants du quartier. Pendant ces balades, les 2 médiateurs ont distribué aux parents des flyers de prévention aux space cakes, des gâteaux contenant du cannabis, tout en répondant à leurs éventuelles questions autour du sujet de la drogue. Une action organisée en partenariat avec Vosgelis, qui a offert le goûter, et de l’association SELIA via « La rue ensemble ».

« Les parents en ont marre de la drogue et sont inquiets pour leurs enfants. Nous avons donc voulu prévenir et informer les habitants sur les dangers de la drogue à travers les spaces cake. Car des gateaux de ce type sont distribués aux enfants pour les rendre dépendants au cannabis à leur insu. Soyez vigilants si vos enfants présentent des symptômes inhabituels comme des tremblements, des yeux cernés et rouges, des pupilles dilatées, des hallucinations, des difficultés d’élocution, une chute rapide des résultats scolaires, des crises de violence. Soyez vigilants également si de l’argent disparait ou si vos enfants vendent leurs affaires. Et si un enfant ne se sent pas bien après avoir mangé du space cake, il faut contacter immédiatement le 15. » expliquent Anthony Hocquaux et Carole Demengel. Et d’ajouter que « la meilleure attitude est de faire part de vos doutes à votre enfant et d’avoir une conversation claire avec lui. »

Tous 2 d’inviter ensuite le public à venir assister à leurs côtés à la projection gratuite d’un film sur le tri sélectif, qui sera diffusé au Centre Social Lucie-Aubrac ce vendredi sur les coups de 16h.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.