Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

De l’art urbain norvégien du côté de la rue Pierre-Evrat

image_pdfimage_print

Fresque_Urbaine_SinnSyShit (1)

Le parcours d’art urbain déodatien continue de s’étoffer au fil des semaines et des mois. Après le cyclope tout droit venu du Siècle des Lumières et tout droit sorti de l’imagination de l’Uruguayen ALFALFA (voir notre précédent article), c’est au tour du Norvégien Kim Larsen, alias SinnSykShit, d’apporter sa pierre à un édifice haut de désormais 16 étages.

Un édifice ou un projet initié au début de l’année 2016 par la Galerie 36ème Art et la Ville de Saint-Dié-des-Vosges. Car l’artiste venu du froid donne actuellement vie à la 16ème fresque en date des « Histoires Urbaines 2.0 », sur un pan de mur de la rue Pierre-Evrat attenant aux nouveaux locaux de la galerie déodatienne estampillée street-art.

Représentant un paysage urbain avec en son milieu un timbre à l’effigie du « Café des ruines », du nom que portait autrefois le bâtiment accueillant actuellement la galerie, cette fresque murale s’inscrit pleinement dans le style artistique de SinnSykShit, avec des couleurs éclatantes et un graphisme percutant. Le résultat final pourra être admirée dès ce mercredi soir, lorsque l’artiste aura apporté les dernières finitions à son oeuvre.

En parallèle, à partir de la fin de semaine et jusqu’au 20 octobre, une exposition présentée dans le cadre du 29ème Festival International de Géographie invitera le public à découvrir le travail d’atelier du jeune et talentueux Norvégien. Entrée libre lors des heures d’ouverture de la Galerie 36ème Art, à savoir chaque samedi de 15h à 18h et chaque dimanche de 15h à 17h. Vernissage vendredi soir à 19h. Renseignements complémentaires sur la page Facebook de la Galerie 36ème Art.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.