Search
dimanche 23 sept 2018
  • :
  • :

Le Déodatien Bartek Jurek champion de France de tennis de quatrième série

image_pdfimage_print
Bartek_Jurek_Champion_France_Tennis_4ème_Série (5)

Bartek Jurek a été reçu ce samedi matin par le maire David Valence.

Bartek Jurek est Déodatien depuis 2006. Avocat au barreau d’Epinal, il est également un sportif chevronné, ayant pratiqué le volley-ball durant 25 ans.

Un sport avec lequel il a connu le haut niveau, notamment lorsqu’il était capitaine de l’équipe masculine sénior du SRD Volley-ball lors de son accession en Nationale 2 (voir notre précédent article). En 2016, à l’âge de 36 ans, il décide d’arrêter le volley-ball pour se tourner vers le tennis… et s’inscrire par la même occasion au Tennis Club Déodatien, dont le tennis couvert venait d’être refait à neuf sous l’impulsion et le financement de la Ville (voir notre précédent article).

Et on peut dire que Bartek Jurek a rapidement apprivoisé la balle jaune. Car à peine 2 ans après ses premiers pas dans le tennis, ce dernier est champion de France de quatrième série. Une belle performance sportive que le maire David Valence a souhaité mettre en lumière ce samedi matin, en recevant au Grand Salon de l’Hôtel de Ville le récent champion de France, venu accompagné d’une délégation du TC Déodatien.

Soit 20 jours après sa victoire en finale, à Blois, face au champion du Pas-de-Calais Florent Heusse, sur le score de 4/6, 6/3 et 10/3 au super tie-break. Etaient également présents à l’occasion de cette courte réception l’adjoint aux Sports Nicolas Blosse et Karine Sernaglia, directrice du service Jeunesse et des Sports de la Ville.

« Je n’aurai pas réussi à aller au bout de ce championnat s’il n’y avait pas eu cette structure et ce soutien de la part du club. Ma bonne condition physique, qui découle de mes années de volley-ball, a fait que je suis arrivé mieux préparé que mes adversaires. C’est en partie cette dimension physique qui m’a permis d’aller jusqu’au bout » explique le désormais tennisman, avant de recevoir divers présents des mains du premier magistrat, et avant de partager le verre de l’amitié avec l’assemblée présente.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.