Search
mercredi 19 sept 2018
  • :
  • :

FIG – La France demain et les pays nordiques au coeur du 29ème Festival International de Géographie

image_pdfimage_print
Conférence_CNL_29ème_FIG

De gauche à droite : Olivier Huguenot, Victoria Kapps, Christian Pierret, David Valence, Philippe Subra, Gilles Fumey.

La prochaine itération du Festival International de Géographie, la 29ème en date depuis sa création en 1990, approche désormais à grands pas. Car dans maintenant 3 semaines, plus précisément les vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 octobre, Saint-Dié-des-Vosges deviendra à nouveau la capitale mondiale de la Géographie le temps de 3 jours.

Après l’Afrique du Sud l’an passé, ce sont cette fois-ci les pays nordiques qui seront mis à l’honneur aux 4 coins de la ville, avec en fil rouge « La France, demain », la thématique retenue cette année par la direction scientifique du FIG. Une thématique sur laquelle se pencheront la majorité des 350 intervenants présents lors du festival et qui se déclinera selon 6 axes scientifiques. Respectivement « Une France à deux vitesses ? », « Quelle économie ? », « Aménager la France ou protéger l’environnement ? », « Quelles nouvelles pratiques de la ville ? », « Quelle organisation territoriale ? » et « Les pays invités : la Scandinavie et les pays du Nord de l’Europe ». La présence des pays invités se manifestera notamment par la tenue de cafés polars dans des bars de la Place du Marché et ses alentours. Les pays nordiques étant de grands pourvoyeurs de ces romans policiers.

Du côté des personnalités, cette édition 2018 sera présidée par Laure Adler, entre autres journaliste, éditrice et ancienne conseillère culturelle de François-Mitterrand, tandis que le philosophe Thierry Paquot occupera quant à lui le fauteuil de grand témoin. Seront également présents lors du festival l’écrivain et journaliste Eric Fottorino, en sa qualité de président du Salon du Livre, de même que l’ancienne ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, Azouz Begag, José Bové, Yves Lacoste et Jérôme Clément… pour ne citer que les plus célèbres. Une grande majorité d’entre eux pourra être rencontrée du côté du Salon du Livre, qui rassemblera sous un grand chapiteau au parc Jean-Mansuy les volets Littérature, Jeunesse et Bande-Dessinée.

Un Salon du Livre qui, comme les années précédentes, côtoiera le Salon de la Gastronomie, toujours installé au sein de l’Espace François-Mitterrand et ses alentours, ainsi que le Salon de la Géomatique, à retrouver du côté du musée Pierre-Noël pour la seconde année consécutive. Le tout sans oublier les chapiteaux des pays invités et du FIG Junior, là aussi au parc Jean-Mansuy. En chiffres, le 29ème épisode du festival, qui se déroulera sur 25 sites déodatiens et 12 sites extérieurs, c’est 50 000 festivaliers attendus; 180 interventions, conférences et tables rondes présentées en solo, duo ou trio; 6 cafés géo; 115 auteurs et 60 éditeurs nationaux; 50 heures de projection de cinéma; 10 expositions; 4 prix littéraires et scientifiques, des animations, des concerts et des spectacles, dont le spectacle de rue « Funambus » samedi soir sur la place Jules-Ferry… et bien entendu une gratuité totale.

« La profonde volonté derrière le Festival International de Géographie reste de rassembler autour de la Géographie tout ce qui a trait à l’expression de la pensée » a rappelé ce jeudi matin Christian Pierret, président-fondateur du festival, lors de la traditionnelle et annuelle conférence nationale au Centre Nationale du Livre, à Paris. A ses côtés se trouvaient Victoria Kapps, directrice du FIG, le directeur scientifique en la personne de Philippe Subra, le directeur du Salon du Livre Olivier Huguenot, le président de l’ADFIG Gilles Fumey et le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence. Ce dernier d’affirmer que « c’est un festival riche et dense qui s’ouvrira prochainement. Pour cette 29ème édition, la mobilisation de la part de la Ville sera encore plus forte. Quant à la Communauté d’Agglomération, elle devient l’un des principaux partenaires de la manifestation, avec le Département des Vosges et le CNL. Aujourd’hui, l’une des conditions de pérennité des festivals est l’inscription dans le paysage local. » Et le premier magistrat déodatien d’ajouter que « les 5, 6 et 7 octobre prochains, et encore plus à l’avenir, nous serons amenés à réfléchir à l’espace, à travailler sur l’espace. Car la Géographie est la Science de l’espace. »

Et si ce thème de « La France, demain » a été choisi en cette année 2018 c’est, selon Gilles Fumey, « car nous sommes à la veille des élections européennes. Les réflexions qui seront menées autour de ce thème nous aideront à comprendre dans quel état se trouve la France après d’importantes reconfigurations territoriales. Je pense notamment aux Communautés de Communes et les Grandes Régions. Le rôle des métropoles, la désertification des campagnes et le sentiment d’abandon des populations rurales qui en découle seront des sujets abordés au cours du 29ème FIG. Tout comme des sujets qui fâchent, tels que le projet de centre de stockage de déchets radioactifs Cigéo. A ce propos, nous verrons qu’il y a une véritable mutation vis à vis de ce type de grands projets, car les citoyens prennent en main leur destin et n’hésitent pas à s’y opposer. »

« Durant les 3 jours de festival, il s’agira de donner des pistes de réflexion aux responsables politiques comme à la population. Ceci afin de se tourner un public très large, en privilégiant la dimension du débat puisque nous sommes cette année sur des questions qui font débat » a quant à lui déclaré Philippe Subra.

Le 29ème Festival International s’ouvrira dans maintenant 21 jours. En attendant, rendez-vous sur http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/

J.J.

Affiche_FIG_20181




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.