Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Le futur skate-park déodatien prend forme

image_pdfimage_print

Travaux_Skate-Park_SDDV (7)

« Cet équipement est très attendu. Son aménagement était l’une de nos promesses de campagne » insiste le maire David Valence ce vendredi matin, lorsqu’il s’est rendu au parc Jean-Mansuy, sur le chantier du futur skate-park déodatien, avec l’adjoint aux Travaux Patrick Zanchetta, la directrice du service Jeunesse et des Sports Karine Sernaglia et Loïc Goichot, directeur adjoint du Centre Technique Municipal.

Un skate-park qui a largement pris forme en ce début d’automne, puisque le « bol », profond de 1,80m, est bientôt terminé et les principales structures, telles que les rampes, sont d’ores et déjà en place.

Et le premier magistrat de revenir plus en détails sur cet investissement qui, comme le Jardin Simone-Veil, s’inscrit dans le cadre du projet Coeur de Ville. « Suivi par le bureau d’études intercommunal, le chantier a débuté au début du mois de juillet et devrait être achevé dans le courant du mois de novembre, avant l’hiver. Un chantier dont le coût se porte à environ 460 000 euros, sachant que le Conseil Départemental des Vosges vient de nous octroyer, pas plus tard qu’hier, une subvention de 109 000 euros. Soit un peu moins de 20% du total. Ce que nous avons voulu, c’est de faire de cet équipement un équipement d’attractivité pour notre ville. Réalisé avec une très large concertation en amont, avec des skaters de Saint-Dié-des-Vosges et des alentours, le skate-park sera pleinement intégré au centre-ville, et ce tout en étant assez loin des maisons et tout en rayonnant bien au-delà de la Déodatie. Car étant homologué par la Fédération Français de Roller Skating, des compétitions y seront organisées. Et bien entendu, le skate-park ne sera pas limité aux skate-boards mais aussi aux rollers, BMX et autres trottinettes » explique David Valence, avant de poursuivre en évoquant la forme du projet et non plus le fond.

« Outre cette centralité, l’autre grand point important était son intégration paysagère. Le skate-park fera donc écho aux grands paysages vosgiens. Concrètement, l’ensemble de la structure aura la forme d’une racine, tandis que nous avons souhaité préserver les principaux arbres. C’est à dire les séquoias. A ce propos, nous avons coupé 37 arbres sur le site, mais nous allons en replanter 11 et une trentaine d’arbres vont être plantés au Jardin Camille-Sée de Kellermann. De plus, nous avons fait le choix de teinter le béton de différentes couleurs, pour qu’il y ait finalement assez peu de béton apparent, mais aussi reprendre les chemins d’accès situés tout autour. Une vidéo-surveillance sera installée ainsi qu’un éclairage public, qui sera piloté depuis l’Espace François-Mitterrand. Cet éclairage sera coupé chaque soir à 22h. Quant à sa surface, le skate-park totalisera 1350 m². Ce qui en fera l’un des plus importants du Grand Est. »

J.J.

PIECES GRAPHIQUES_A3-page-001DCE -Plan Aménagement des abords du skate park-page-001




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.