Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Mouvement de grève dans les hôpitaux de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie

image_pdfimage_print

Mouvement_Grève_CH_Saint-Charles (3)

A l’appel du syndicat CGT, une journée de mobilisation et de grève était organisée conjointement aujourd’hui, en ce jeudi 27 septembre, au Centre Hospitalier Saint-Charles, au Centre Hospitalier intercommunal des 5 Vallées et au Centre Hospitalier de Gérardmer.

Le motif de ce mouvement ? Dénoncer des conditions de travail qui, selon les syndiqués et les grévistes, se dégradent d’années en années.

« Nous sommes dans un état de mécontentement et d’épuisement, autant physique que moral. Il y a de moins en moins de personnel. A titre d’exemple, nous sommes en permanence en flux tendus à Raon l’Etape et Senones. Au Centre Hospitalier Saint-Charles, il y a eu quelques 22 000 heures supplémentaires sur l’exercice allant d’avril 2017 à avril 2018, et ce alors que 35 postes vont être supprimés. Et il y a beaucoup de turn-over car beaucoup n’en peuvent plus. Ce n’est pas logique, c’est une aberration. On est un ensemble, on a besoin de tout le monde pour faire fonctionner ces centres hospitaliers. Sans compter les périodes de vacances raccourcies, les congés décalés ou encore le harcèlement téléphonique pendant les repos à cause des arrêts de travail. Le tout en ajoutant un management pour le moins agressif à Raon l’Etape et Senones. Il y a un réel un manque d’humanité actuellement, alors que nous travaillons auprès de personnes humaines. Ce dont on a besoin, c’est d’un véritable service public hospitalier. Tout est ouvert mais rien n’est fait » déplore Alain Brison, secrétaire général CGT du Centre Hospitalier Intercommunal des 5 Vallées, membre de l’Union Départementale CGT des Vosges et membre de l’Union Syndicale Départementale Santé et Action Sociale CGT des Vosges. Des propos largement acquiescer par les grévistes se trouvant autour de lui.

Quant aux solutions à apporter à la situation actuelle, elles seraient notamment pour Nathalie Rovel, secrétaire du syndicat CGT au Centre Hospitalier Saint-Charles, « de titulariser les agents au plus vite, de remplacer les congés maladies et d’humaniser davantage le travail. La solution est que nous avons besoin de tout le monde. »

En milieu d’après-midi, les 2 délégués syndicaux se sont rendus au pavillon administratif du centre hospitalier déodatien, afin de rencontrer le directeur de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie Pierre Tsuji. En l’absence de ce dernier, des représentants de la direction leur ont assuré qu’un entretien aurait prochainement lieu.

La direction qui s’est exprimée via un communiqué de presse, dans lequel on peut notamment y lire que « en réponse à ces revendications, la direction souhaite préciser qu’un certain nombre d’actions a été mené au sein de l’institution ces derniers mois. Dans l’objectif de favoriser le bien-être au travail, le Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges a mis en place une action de prévention des risques psychosociaux à destination de tous les professionnels médicaux et non-médicaux des sites de Saint-Charles et de Foucharupt. Un diagnostic a été réalisé, afin que les modifications des situations de travail nécessaires à l’émergence d’un mieux-être puissent être identifiées. Pour cela, un questionnaire, reconnu et utilisé à l’échelle nationale a été proposé à tous les agents, via le site Intranet de l’établissement durant semaines. […] Actuellement, des entretiens individuels et collectifs sont menés auprès des agents sur la base du volontariat par un consultant indépendant, diplômé en psychologie clinique et sociale, et sont strictement confidentiels. Ces entretiens s’effectuent sur le temps de travail. »

Et si le dialogue entre les représentants syndicaux et la direction ne porte pas ses fruits, « alors le mouvement continuera, on ne lâchera rien » assure Alain Brison.

J.J.




3 réactions sur “Mouvement de grève dans les hôpitaux de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie

  1. paul

    Bonsoir
    Heureusement que des gens de la GGT sont là et on ete là!!

    Si des personnes ne sont pas d’accord, pour etre logique ces dernières devraient renoncer à tout les acquis obtenus grace a ce syndicat (congés payées en 1936 etc etc… .A bon entendeur.

    répondre
    1. enigma

      La CGT est d’abord un syndicat très politisé, corporatiste,retrograde,et anti tout.
      Les progrès sociaux ont été aussi réalisés dans d’autre pays garce à des syndicats beaucoup plus ouverts et qui eux ,savent faire la part de choses.
      ( Allemagne, Benelux, Scandinavie …).

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.