Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Stéphane Brogniart signe un nouveau record sur la Grande Traversée du Mercantour Communiqué ETARCOS

image_pdfimage_print

 

stephane-Brogniart-Mercantour-crédit-photo-ETARCOS-2

(Crédits photographiques ETARCOS)

L’ultra-traileur vosgien vient d’achever ce dimanche 23 septembre à 17h13 sur la plage de Menton la grande traversée du Mercantour, qu’il avait débuté vendredi 21 à 17h42 à Estenc. Il a parcouru 220 km pour plus de 12 000 mètres de dénivelé positif dans un temps final de 47h31.

Un record sans reconnaissance du parcours

Derrière la performance pure, l’aventure était le maître-mot de ce défi : Stéphane Brogniart évoluait sur un terrain qu’il n’avait pas reconnu au préalable. Trouver le bon itinéraire était en conséquence un challenge permanent sur ce genre de tracé très conservé du Parc National du Mercantour. Par exemple, plusieurs légères sorties de l’itinéraire ont eu lieu, notamment au cours des deux nuits à courir à la lueur de frontale.

Au final, il aura parcouru 220 km avec plus de 12 000 de dénivelé positif, soit un peu plus que les 212 km annoncés. Le temps moyen des randonneurs pour parcourir ce tracé est de 16 jours ! Pas de record officiel n’avait été précédemment établi sur ce parcours de la Grande Traversée du Mercantour officialisé par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes en 2016.

« Ce défi, je m’en souviendrai »

Après la traversée des Vosges (vidéo) et du Jura (vidéo), la Grande Traversée Mercantour représentait un palier supérieur en termes de difficulté, comme l’indique le nouveau détenteur du record du parcours : « C’était très beau et très technique. La partie de la Vallée des Merveilles était la plus difficile. Des rochers à perte de vue, nous avons mis 8h30 pour faire 28 km, une éternité ! Je me souviendrai longtemps de ce tracé et de ce défi. »

Le but était de partager ce challenge au maximum. D’abord avec son équipe d’assistance, ses proches, ses fidèles partenaires, mais aussi avec des traileurs ravis de le rejoindre sur des tronçons via une invitation lancée sur les réseaux sociaux. Une réussite puisqu’il a été accompagné du départ à l’arrivée.

Un défi XL pour préparer le traversée de l’océan pacifique à la rame

La notion d’aventure n’est pas anodine : Stéphane Brogniart prépare la traversée de l’océan pacifique à la rame en 2023. Ces défis le préparent pour cette tentative jamais réalisée auparavant au sein de son projet ETARCOSIl sera alors dans l’inconnu total et devra gérer des situations nouvelles en permanence. C’est exactement cette notion d’inconnu qu’il est venu chercher dans cette Grande Traversée du Mercantour. Avec réussite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.