Search
lundi 10 déc 2018
  • :
  • :

FIG – Le 29ème Festival International de Géographie en images

image_pdfimage_print
FIG_en_Images_Cérémonie_d'Inauguration

La cérémonie d’ouverture, vendredi en fin de journée.

Ça y est, le rideau est définitivement tombé sur le 29ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Une édition aux accents nordiques durant laquelle les conférenciers et festivaliers se sont penchés sur la France demain, le thème retenu par la direction scientifique cette année.

Durant 3 jours, la ville s’est à nouveau mise à l’heure de la Géographie. 3 journées riches en réflexions, échanges, conférences, tables-rondes, cafés géographiques, grands entretiens et autres grands débats… sans bien entendu oublier les toujours fidèles au poste salons du Livre, de la Gastronomie et de la Géomatique, et sans oublier le FIG Junior, qui fait d’ores et déjà partie du décor du festival.

En chiffres, cet épisode 2018 du Festival International de Géographie, c’était plusieurs dizaines de milliers de festivaliers, 180 interventions, conférences et tables rondes présentées en solo, duo ou trio; 6 cafés géo; 115 auteurs et 60 éditeurs nationaux; 50 heures de projection de cinéma; 10 expositions; 4 prix littéraires et scientifiques, des animations dont le spectacle de rue « Funambus » samedi soir sur la place Jules-Ferry… Le tout réparti sur 25 sites déodatiens et 12 sites extérieurs.

C’était également des personnalités, parmi lesquelles la journaliste et éditrice Laure Adler, présidente de cette édition 2018, l’ancienne ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, Azouz Begag, Yves Lacoste, Jérôme Clément, Hubert Védrine… pour ne citer que les plus célèbres.

J.J.

Un 29ème Festival International de Géographie à retrouver en images ci-dessous :




Une réaction sur “FIG – Le 29ème Festival International de Géographie en images

  1. P. Bret

    (commentaire sur le FIG 2018)
    Bonjour,
    La durée des conférences (45 minutes questions comprises) est beaucoup trop courte. Ce n’était pas le cas il y a quelques années. Les sujets sont trop rapidement traités et le temps des échanges avec le public est réduit voire inexistant. De plus, le temps de déplacement d’un site à l’autre est resté le même. Si ce format perdure, je pense ne pas revenir au FIG.
    Cordialement,
    P. Bret

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.