Search
mercredi 17 oct 2018
  • :
  • :

Des matchs pour l’emploi au Palais Omnisports Joseph-Claudel

image_pdfimage_print

Match_Pour_L'Emploi_POJC (7)

Ce sont des matchs un peu particuliers qui se sont joués ce jeudi au sein du Palais Omnisports Joseph-Claudel. Un peu particuliers, car il s’agissait de matchs pour l’emploi, organisés pour la troisième année consécutive à Saint-Dié-des-Vosges. Aux commandes, on retrouve toujours FACE Vosges.

« Nous avons eu environ 400 participants l’an passé. Il était donc naturel d’organiser à nouveau cette action en faveur de l’emploi, qui conserve une formule similaire aux années précédentes. La différence étant qu’une soixantaine d’entreprises ont répondu présentes cette année, contre une cinquantaine en 2017. Des entreprises originaires de la Déodatie et plus globalement des Vosges. Et bien entendu, des partenaires de l’emploi comme Pôle Emploi ou la Mission Locale sont toujours de la partie » explique David Babey de FACE Vosges, en sa qualité de coordinateur de ce nouveau match pour l’emploi déodatien.

La vraie nouveauté cette année étant que la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, l’un des principaux partenaires avec la Ville, avait mis à disposition des bus gratuits afin de véhiculer des demandeurs d’emploi des communes environnantes, telles que Raon l’Etape ou Senones, et ce à l’aller comme au retour.

Concrètement et sur le même modèle que lors des 2 précédentes éditions, la journée s’est déroulée en 2 temps. La matinée était ainsi consacrée aux activités sportives, avec au programme du football en salle, de la pétanque, du billard, du tennis de table, du tir sportif et de la relaxation. « Cette matinée d’activités sportives a essentiellement pour but de faciliter les échanges entre demandeurs d’emploi et employeurs. Cela permet un premier contact, mais cela permet aussi aux employeurs de détecter des caractères de personne et des savoir-être. »

L’après-midi, l’heure était non plus au sport mais aux entretiens. « L’intérêt est que les entreprises recrutent en personne, sans intermédiaire. Les entretiens du jour qui se montrent concluants débouchent ensuite lieu à un second rendez-vous… et dans certains cas à une embauche » précise David Babey, qui pouvait légitimement afficher sa satisfaction. « Nous avons compté plus de 300 visiteurs aux alentours de 15h. Soit en moins d’une heure. » Ce dernier d’ajouter dans la foulée qu’un quatrième match pour l’emploi est d’ores et déjà programmé à Saint-Dié-des-Vosges, à l’automne 2019.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.