Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Porter un autre regard sur la différence avec Josef Schovanec

image_pdfimage_print
Conférence_Josef_Schovanec_Maison_Mosaïque (2)

(Crédits photographiques et informations Marc Fourniquet)

Josef Schovanec est né le 2 décembre 1981. Autiste Asperger, ce rescapé de la camisole chimique et ancien élève de Sciences Po Paris est titulaire d’un doctorat en Philosophie et Sciences Sociales tout en étant hyperpolyglotte, puisqu’il parle plus de 7 langues.

Aujourd’hui philosophe, écrivain et militant pour la dignité des personnes autistes, Josef Schovanec, qui est érigé en porte-parle de l’autisme par certains médias, se définit lui même comme un voyageur allant à la rencontre des gens. Il donne régulièrement des conférences autour de l’autisme et à travers toute la France, afin de faire connaître et partager la différence. Pas plus tard que hier soir, en ce mardi 16 octobre, il a animé une conférence au sein de la Maison Mosaïque de Saint-Dié-des-Vosges, intitulée « Nos intelligences multiples, le bonheur d’être différent. » A cette occasion, plus d’une centaine de personnes s’étaient déplacées pour venir l’écouter.

Une conférence dont il a improvisé le contenu, « sinon je trouve cela ennuyeux », et durant laquelle il a démontré, photos et vidéos à l’appui, que les autistes disposaient d’une intelligence propre bien que différente. Un postulat qui amène à la réflexion et soulève la question suivante : Qui sont les normaux ? « Il y a 15 ans, l’autisme était un sujet marginal dans notre société. Jamais je n’aurais pu remplir une salle et organisé une conférence comme ce soir » souligne par ailleurs Josef Schovanec. Et d’ajouter que « notre société, qui se veut inclusive, finit par être exclusive en utilisant des critères pour déterminer le niveau d’intelligence des enfants. Mais chaque être humain a son univers, son monde intérieur. S’il ne l’avait pas, ce serait extrêmement triste. Dans notre monde moderne, il y a toutes sortes de tentatives de mettre fin à ce jardin intérieur, cette parcelle non productive, cette perte de temps, cette anomalie. Que ce soit via une pression publicitaire, médicale ou encore économique. « 

« Nos intelligences sont plurielles voire communes, et ce quelque soit nos différences » a déclaré Josef Schovanec en guise de conclusion de sa conférence du soir. Une conférence ponctuée d’humour qui fut suivie par un temps d’échange avec l’assemblée.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.