Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Vosges – Les mineurs non accompagnés mis à l’honneur

image_pdfimage_print
MNA3

(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

François Vannson, Président du Département des Vosges, et Ghislaine Jeandel-Jeanpierre, Vice-Présidente en charge de l’Enfance, ont présidé Lundi 1er octobre au conseil Départemental une réception en l’honneur des Mineurs Non Accompagnés qui sont pris en charge par le Département des Vosges et qui ont obtenu un diplôme en juin dernier. Une trentaine de diplômés a ainsi été mis à l’honneur. Ils sont titulaires soit d’un CAP (cuisine, peinture, électricité, vente alimentaire…), BEP ou Bac Pro (Maçonnerie, Verre Aluminium…) Au total, 204 mineurs sont scolarisés ou en formation. Une dizaine est en cours de scolarisation.

Cette réception fut aussi l’occasion d’expliquer comment le Département prend en charge ces jeunes qui ont connu des parcours de vie difficiles, ces mineurs sans parents, que les filières de trafiquants abandonnent.

Comment sont-ils pris en charge ?

Les jeunes sont accueillis au service de l’Aide Sociale à l’Enfance, puis pris en charge par l’association ADALI sur Monthureux-sur-Saône. Cependant, les mineurs de moins de 16 ans (dû à leur jeune âge), sont orientés à la Maison de l’Enfance et de la Famille (MEF).

Les jeunes se déclarant, eux, mineurs de plus de 16 ans sont orientés sur le site de Monthureux-sur-Saône et accompagnés au quotidien par des éducateurs de l’association ADALI. Ils resteront sur le site jusqu’à la fin de leur évaluation.

Pendant cette période, les jeunes ne sont pas livrés à eux-mêmes. En effet, une bénévole vient leur enseigner le français. Ils sont, de plus, sensibilisés à l’entretien de leur logement et des communs, à la gestion de l’alimentation (achat alimentation, préparation des repas, conservation des denrées). Cette dernière est impérative dans la mesure où nombre d’entre eux souffrent de problèmes de santé dus à une consommation excessive de riz. Il faut donc leur communiquer des informations concernant la variété et l’équilibre alimentaires, l’importance de consommer fruits et légumes au quotidien.

De plus, les jeunes participent aux séances du Club de Football de Monthureux. Pour certains, une inscription y est envisagée. Cet été, certains d’entre eux ont participé, comme bénévole, au spectacle de la Compagnie « L’Odyssée ». L’objectif est de créer du lien social avec les habitants et d’accompagner les jeunes vers la création d’un lien positif avec leur lieu de vie.

Comment se déroule l’évaluation ?

L’Aide Sociale à l’Enfance du département des Vosges est chargée d’établir ou non la minorité d’une personne demandeur de statut de MNA (Mineur Non Accompagné). Cette évaluation est effectuée par un travailleur social, dans une langue que comprend le jeune. Si nécessaire, un recours à un interprète est possible.

Dans un premier temps, chaque jeune présente sa situation et son état civil, son pays et sa région d’origine, ainsi que ses documents d’état-civil. Il donne aussi des éléments sur sa famille, son mode de vie, son niveau scolaire… Ensuite, chaque demandeur présente son parcours jusqu’à l’arrivée en France. Quels sont les motifs de son départ, quel itinéraire a t-il emprunté, quel est la durée de ce périple…

Lors de cet entretien, l’évaluateur apporte une attention particulière aux réponses fournies et s’attarde sur le comportement du jeune, sa vulnérabilité, sa capacité à être autonome et indépendant. L’évaluateur estime si tous les éléments de réponses apportés forment un ensemble cohérent. Ces éléments constitueront un faisceau d’indices qui permettront d’établir si le jeune est ou non mineur.

En cas de doute (incohérences entre papiers et récit du jeune), une vérification des papiers peut être demandée à la police des frontières par la préfecture. Et le Parquet peut ordonner aussi des examens osseux, effectués avec l’accord du MNA.

Comment se déroule la prise en charge, si le jeune demandeur est mineur ?

Dès que le jeune demandeur est reconnu comme étant mineur et qu’il est confié au Président du Conseil départemental des Vosges (tutelle), il quitte le centre de Monthureux-sur-Saône. Ils sont alors majoritairement orientés vers l’association ADALI qui les héberge en appartement en « colocation » avec un suivi quotidien par une équipe pluridisciplinaire (éducateur, assistante sociale, Conseillère en Economie Sociale et Familiale, infirmier, psychologue en cours de recrutement, …).

Pour les moins de 16 ans, ils peuvent être accueillis en famille d’accueil, à la Maison de l’Enfance et de la Famille, en Maison d’Enfants à Caractère Social ou encore en famille de parrainage. Un travail est d’ailleurs en cours pour développer les familles de parrainage et accompagner ses familles qui accueillent des MNA à leur domicile. Cette solution permet au jeune de bénéficier d’une prise en charge plus familiale et individualisée. A ce jour nous avons sur le département 5 familles de parrainage.

Tous les Mineurs Non Accompagnés sont scolarisés ou en cours de scolarisation.

Chiffres clés au 25 septembre 2015 : le nombre de MNA dans les Vosges est de 240. Un peu plus d’une trentaine est en cours d’évaluation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.