Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Des Marcheurs Vosgiens invités à l’Elysée Communiqué de Serge Vincent, référent départemental LREM

image_pdfimage_print
Vosgiens_Invités_Elysée (2)

(Crédits photographiques Serge Vincent)

De Verdun à la Somme, Emmanuel Macron part sur les routes de l’est et du nord de la France pour célébrer le centenaire de la fin de la Grande guerre, mais aussi aborder les problèmes contemporains de ces territoires frappés par la crise.

Afin de préparer ce déplacement, le Président de la République a convié une trentaine d’élus du Grand Est à un déjeuner de travail. Parmi eux, le maire de Monthureux-sur-Saône, Raynald Magnien-Coeurdacier, et Serge Vincent élu de Saint-Dié-des-Vosges et référent départemental de La République En Marche. Emmanuel Macron était entouré du Premier Ministre Edouard Philippe, du Ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault et de Sébastien Lecornu, Ministre en charge des Collectivités.

« Pendant cette réunion, nous avons abordé longuement les préoccupations actuelles des territoires qui tentent de rebondir après avoir été frappés par la désindustrialisation et les bouleversements agricoles. Cette rencontre, avec notamment la présence de maires des petites communes, est un signe fort de la volonté du gouvernement d’être à l’écoute de tous les élus des territoires et notamment de ceux qui ont le sentiment d’être abandonnés.

Très attentif aux problèmes rencontrés par les départements ruraux et notamment les Vosges : déserts médicaux, enclavement numérique, maintien des services publics, conservation des lignes SNCF, opération cœur de ville… le Président de la République a apporté une réponse à chacune de nos questions. Replacer les campagnes au cœur du projet pour la France en appréhendant la diversité des ruralités et permettre à chaque citoyen un égal accès aux services sont les objectifs du Président. Il n’y a pas qu’une France rurale, mais des ruralités multiples qui ne connaissent pas les mêmes dynamiques économiques, démographiques ou sociologiques.

Leurs trajectoires et les défis auxquels ils sont confrontés sont très différents selon leur localisation sur le territoire français, leur éloignement des grandes agglomérations, leur degré d’urbanisation ou leurs relations avec les villes environnantes » a déclaré Serge Vincent dans un communiqué faisant suite à cet échange de de plus de 2 heures 30. Et ce dernier d’ajouter que « cet échange, qui fait suite aux trois jours passés en avril 2018 dans les Vosges, confirme tout l’attention que porte le Président de la République à notre département. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.