Search
vendredi 18 jan 2019
  • :
  • :

Les vœux de Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges

image_pdfimage_print

DG20141119-zoneeuro-10-gremillet

« L’année 2018 s’est révélée tumultueuse à bien des égards. Strasbourg, capitale européenne et de la Région Grand Est, a été victime de l’obscurantisme à la veille des fêtes de Noël.

Dans toute la France, des femmes et des hommes, en proie à des difficultés économiques, se sont exprimés au travers d’un mouvement de contestation sociale. Le recul du gouvernement sur la fiscalité énergétique contre laquelle le Sénat a tiré la sonnette d’alarme dès l’examen du projet de loi de finances pour 2018 et le vote du projet de loi portant mesures d’urgence économiques et sociales par le Parlement, loin de donner un blanc-seing à la politique du gouvernement, aura permis de donner des gages à une population en difficulté.

2019 nous donne deux rendez-vous à ne pas manquer : renouer avec la cohésion nationale et nous mobiliser pour les élections européennes.

Nous, toutes et tous, à notre niveau, avons un rôle à jouer afin de réduire l’écart entre les valeurs affichées de la République et ce que nous vivons au quotidien. Car les fractures économiques, sociales, éducatives et territoriales constituent une menace grandissante pour l’harmonie sociale. Pour près de deux millions de jeunes interrogatifs quant à leur avenir, il nous appartient de créer les conditions favorables à leur envie d’investir et de prendre leur chance en France. Notre Pays a toutes les cartes en main pour renouer avec la croissance et créer les conditions favorables aux initiatives.

Le 26 mai, nous avons rendez-vous avec l’Europe. Ce scrutin mérite mieux qu’un défouloir national en dépit des difficultés que la France rencontre. La possibilité d’une démocratie plus apaisée, et moins éruptive existe. Elle est à Strasbourg car il s’agit bien de poursuivre le projet européen afin qu’il continue à construire notre avenir et nous protège à condition que nous n’attendions pas que l’Europe s’en charge à notre place mais en faisant des propositions concrètes en phase avec nos partenaires européens, en agissant et non en subissant.

L’Europe nous apporte, depuis des décennies, la Paix. Nous devons aller encore plus loin dans la construction européenne que ce soit en matière fiscale, sociale ou environnementale afin que cette Europe parvienne à corriger les distorsions de concurrence dont elle est fréquemment accusée en mettant en place une coopération et une coordination croissante. Une Europe unie politiquement et économiquement forte est nécessaire pour que les Européens puissent continuer à jouer ce rôle historique au service de la paix.

Par ce message, je veux surtout vous adresser les vœux que je forme pour chacun d’entre vous, pour vos familles, vos proches, pour la réussite de vos engagements et de vos projets. Car la somme de vos projets sera le projet d’une Nation moderne et solidaire prête à relever les défis de demain. Nos enfants, vos enfants, citoyens de demain, ont besoin de vivre pour ce que demain leur offrira et non pour ce que hier leur a enlevé à condition qu’ils n’oublient comment hier les a construits et faits grandir.

Bien respectueusement. »

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.