Search
vendredi 24 mai 2019
  • :
  • :

Hélène Gestern lauréate du prix Erckmann-Chatrian avec « Portrait d’après blessure ».

image_pdfimage_print

Prix_Erckmann_Chatrian_01

Le prix Erckmann-Chatrian est un prix littéraire lorrain décerné chaque année depuis 1925 en mémoire du duo littéraire Erckmann-Chatrian.

Il vient récompenser une oeuvre en prose écrite par un Lorrain ou portant sur la Lorraine. Son surnom ? Le « Goncourt lorrain ». Quant à son jury, il est composé de personnalités littéraires des Vosges, de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle et de la Meuse. En 1989, au prix s’est ajouté une bourse du récit historique et de la monographie. 4 ans plus tard, en 1989, cette bourse a été divisée en « Bourse d’histoire » et « Bourse de la monographie ». Chaque année, les remises de prix se succèdent à travers toute la Lorraine. Hier matin, c’est sous l’égide du président du Comité Erckmann-Chatrian Bernard Visse et de membres du jury que ce prix littéraire a été remis à Saint-Dié-des-Vosges, du côté du Grand Salon de l’Hôtel de Ville.

Les délibérations s’étaient quant à elles tenues à Metz. Et au terme de ces dernières, le prix Erckmann-Chatrian a été attribué à la nancéienne Hélène Gestern, pour son roman « Portrait d’après blessure » paru aux Editions Arléa le 4 septembre 2014. « Portrait d’après blessure », c’est avant tout une histoire d’aujourd’hui, avec des attentats, des blessures, et toujours cette « image », cette photographie qui fait tant de mal. Le jury a également distingué « Les Lorrains et les Habsbourg » d’Alain Petiot, qui s’est vu remettre la bourse « Histoire », tandis que la bourse « Lorraine » a été décernée à « Arts de la table et Art Nouveau » de François le Tacon, un ouvrage réalisé à la demande de l’éditeur Serge Domini. Un magnifique ouvrage illustré… à merveille.

J.J.

Prix_Erckmann_Chatrian_02




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.