Search
vendredi 24 mai 2019
  • :
  • :

Du changement au sein du bureau de la Rapière Déodatienne.

image_pdfimage_print

AG_Elective_Rapière_Déodatienne_01

Le club d’escrime déodatien traverse actuellement une mauvaise passe. En seulement une saison, la Rapière Déodatienne a vu ses effectifs fondre de moitié, puisqu’ils ne sont désormais plus que 28 tireurs à croiser le fer dans la salle d’armes Roger-Laury.

Une situation qualifiée de « critique mais pas désespérée » par Elisabeth Lerognon qui, après 8 ans de bons et loyaux services, a décidé de passer la main et de se retirer de la présidence du club. « Comme je l’ai annoncé, j’arrête mes fonctions de présidente, n’ayant plus le temps ni l’envoie de continuer dans ces responsabilités » explique-t-elle hier soir, en préambule d’une assemblée élective à laquelle ont notamment assisté l’adjoint aux Sports Nicolas Blosse, le président de l’Office Municipal des Sports Daniel Canet, le président de la Ligue de Lorraine d’Escrime Philippe Boissaux, le conseiller départemental William Mathis et Norbert Plissonneau, maître d’armes du club. « Depuis plusieurs années, les effectifs connaissent des fluctuations importantes, orientés toutefois vers une baisse, qui s’est accentuée de manière critique sur cette saison, puisqu’en début d’année, la question s’était même posée de maintenir ou pas l’activité » poursuit Elisabeth Lerognon, qui n’explique pas cette forte diminution par une cause particulière.

« Mais la situation de notre club n’est pas un cas isolé. A l’échelle du pays, l’escrime compte 20 000 licenciés de moins par rapport à la précédente saison. De bons résultats de l’équipe de France lors des prochains Jeux Olympiques pourraient relancer les inscriptions ». Comme d’autres sports, l’escrime pâtit d’une image de sport onéreux, tout en étant dans le même peu médiatisé. Sur une note plus positive, la section artistique, apparue il y a 3 ans, compte actuellement 8 personnes dans ses rangs et envisage de se produire en spectacle à l’avenir. Et bien que ces assises exceptionnelles furent l’occasion d’évoquer le passé, le présent et l’avenir du club sportif déodatien, le but principal de cette réunion estivale était le renouvellement d’une partie du comité, qui se compose actuellement de 5 membres. Car la présidente Elisabeth Lerognon ne fut pas la seule à démissionner de sa fonction, puisqu’elle le trésorier Gérard Port et le secrétaire Alain Roussel-Braibant ont eux aussi décidé de quitter le bureau de l’association ce mercredi. Après élections, Damien Quillé, Jean-Marie Barjou et Sébastien Florent sont rentrés au comité de la Rapière Déodatienne, respectivement aux postes de président, trésorier et secrétaire. Gageons pour les escrimeurs déodatiens que ces changements fassent souffler un vent nouveau sur leur club.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.