Search
samedi 20 juil 2019
  • :
  • :

Signature d’une convention entre la Ville de Saint-Dié-des-Vosges et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy.

image_pdfimage_print

Convention_Ville_Ecole_Architecture_Nancy_01

« Nous sommes aujourd’hui réunis pour célébrer une sorte de mariage » estime le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence ce jeudi après-midi, au moment de signer la convention cadre entérinant le partenariat entre la Ville et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture – ENSA – de Nancy.

L’établissement d’enseignement nancéien, qui forme 750 élèves chaque année, était quant à lui représenté par son directeur Lorenzo Diez, second signataire de cette convention généraliste, ainsi que par le responsable du département des relations internationales de l’école Fabrice Picquet et par Tony Paradis, architecte et enseignant. Etaient également présents au Grand Salon de l’Hôtel de Ville pour cette signature l’adjointe à l’Urbanisme Claude Kiener et le directeur adjoint du cabinet du maire Alban Rodriguez, dont l’investissement sur ce dossier fut souligné par le premier magistrat. Bien que l’ENSA noue régulièrement des partenariats avec des collectivités territoriales, cette coopération nancéo-déodatienne est à la fois originale et ambitieuse, car elle permettra de développer 3 types d’actions distinctes. A savoir faire plancher les étudiants de Master 1 sur le challenge GAIA, suggérer des sujets architecturaux ayant trait à Saint-Dié-des-Vosges à leurs camarades de Master 2, mais aussi amener les apprentis architectes à se pencher sur la médiation architecturale et urbaine, « ceci afin de former des architectes de terrain et non pas uniquement des architectes de papier » précise à ce propos de ce 3ème aspect Lorenzo Diez, tout en ajoutant que « l’idée derrière ce partenariat est d’avoir une école laboratoire hors les murs, sur le terrain ».

Dans le cadre de cet engagement mutuel d’une durée initiale de 3 ans, la Ville soutiendra financièrement l’ENSA à hauteur de 24 000 euros, soit 8000 euros annuels. Côté déodatien, l’objectif affiché de cette démarche est de pouvoir bénéficier des conseils, des réflexions et de l’inventivité des élèves architectes et de leurs professeurs. Il s’agit également de soutenir l’enseignement supérieur dans un cadre régional. Revenant sur la genèse de la convention, dont l’idée germa il y a un an et demi lors une visite des locaux de l’ENSA par une délégation déodatienne, David Valence rappela cet après-midi la volonté exprimée par la Municipalité de « pousser les habitants à se réapproprier le patrimoine urbain déodatien, un patrimoine fertile à explorer et transformer ». Toujours selon le maire, ce partenariat constitue aussi « une façon de reprendre le fil de quelque chose de très profond dans l’histoire de notre ville ». A partir de la rentrée prochaine, les étudiants architectes travailleront notamment sur l’Espace Saint-Martin, tandis que l’année scolaire suivante, ils bûcheront sur un aménagement multi-modal du côté de la gare.

J.J.

Convention_Ville_Ecole_Architecture_Nancy_02




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.