Search
dimanche 26 mai 2019
  • :
  • :

Le Conseil Régional en visite au Pays de la Déodatie.

image_pdfimage_print

Conseil_Régional_Pays_Déodatie_01

Le Conseil Régional du Grand Est a rendu visite au Pays de la Déodatie ce lundi matin.

L’assemblée délibérante d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine était représentée par le maire d’Epernay Franck Leroy, vice-président du Conseil Régional en charge de la Solidarité Territoriale, la Qualité de vie et la Transition énergétique, et par le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, conseiller régional et président de la commission des transports et déplacements du Grand Est. C’est rue d’Amérique à Saint-Dié-des-Vosges, dans les locaux du PETR – Pôle d’Equilibre Territorial – rassemblant 123 communes pour 115 000 habitants, que les 2 élus ont rencontré son actuel président Guy Drocchi et 4 de ses vice-présidents, nommément Roland Bedel, Pascal Mohr, Patrick Zanchetta et Philippe Georgel. Le but de cette rencontre et de la venue de Franck Leroy en terres déodatiennes s’inscrivait dans le cadre de la politique d’équité des territoires de la région Grand Est, qui se concrétisera notamment par la création d’un pacte pour la ruralité. « Pour engager des politiques volontaristes, il est nécessaire de découvrir au préalable la diversité des territoires concernés. Je suis aujourd’hui venu pour découvrir le territoire de la Déodatie » précise le 15ème vice-président de la Grande Région. Toujours à ce sujet, le Conseil Régional tiendra des assises quant à la ruralité à la fin du mois d’octobre prochain.

Les principaux pôles d’actions et de développement du Pays de la Déodatie ont ainsi été évoqués, et pour certains d’entre eux présentés. Ce fut le cas de la Maison de l’Habitat et de l’Energie, dont la présentation a été assurée par Jérémie Bellanger et Olivier Thil. Cette dernière porte des dispositifs d’aides à la rénovation, tels que « Rénover mieux en Déodatie » et « Héberger mieux en Déodatie », mais aussi l’« Espace INFO ENERGIE » et le « Plan Climat ». Selon David Valence, par ailleurs prédécesseur de Guy Drocchi, « en 2 ans, des actions de structuration très importantes ont été menées. Le Pays de la Déodation est une structure qui fonctionne bien, mais qui va être bousculée par la future réforme territoriale », précisant également, avant de passer la parole à Franck Leroy, que « ce territoire est cependant dépourvu de Schéma de Cohérence Territoriale – SCOT », un document d’urbanisme qui détermine, à l’échelle d’un groupement de commune, un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques sectorielles notamment en matière d’habitat, de mobilité, d’environnement ou encore de paysage. « Je crois beaucoup aux Pays en tant qu’entités, car elles sont les seules instances pouvant regrouper tout un bassin de vie » estime le vice-président du Conseil Régional, selon qui « le Pays est un outil parfait pour mener une politique de territoire, et ce de manière plus large qu’une Communauté de Communes ». « Nous souhaitons redonner espoir à ce territoire » conclut-il enfin.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.