Search
jeudi 22 août 2019
  • :
  • :

Taintrux – Les mémoires du capitaine Blanchard et du Grand Rabbin Abraham Bloch honorées.

image_pdfimage_print
Commémorations_Taintrux_Blanchard_Bloch_08

De gauche à droite : David Valence, Jean-Luc Dieudonné, Caroline Privat-Mattioni, William Mathis.

Ce samedi 24 septembre, une double cérémonie solennelle est venue honorer les mémoires du capitaine Maurice Blanchard et Grand Rabbin Abraham Bloch, qui ont tous 2 perdu la vie dans le secteur de Taintrux au début de la Premiere Guerre mondiale.

Originaire de Chambéry, le capitaine Blanchard était artilleur de réserve. Lorsque la guerre éclate à l’été 1914, il est affecté au 54ème Régiment d’Artillerie, en tant que commandant de la 9ème batterie. Arrivé dans les Vosges par le col d’Urbeis, lui et ses hommes sont engagés dans des combats avec l’armée du Kaiser Guillaume II à partir du 14 août. Un peu plus d’une dizaine de jours plus tard, le 28 août, sa batterie est installée dans le secteur de Taintrux, près du lieu-dit Les Trois Scieries. Face à la pression allemande, la 9ème batterie décide de décrocher en passant par des prairies. Humides, ces prairies ont ralenti la manoeuvre de repli, scellant ainsi le sort des canonniers français, qui se sont retrouvés encerclés par l’ennemi. Pris en embuscade, la plupart d’entre eux, dont Maurice Blanchard, ont été tués dans la nuit du 4 août.

Un épisode tragique de l’histoire militaire française sur lequel Jean-Claude Fombaron, président de la Société Philomatique Vosgienne, est revenu ce matin à la stèle de Rougiville, où s’étaient réunis de nombreux élus – de la Commune, de l’intercommunalité, du Département et de la Région – ainsi que des représentants des autorités – civiles et militaires – et d’associations patriotiques. Après 2 dépôts de gerbe au pied du monument rendant hommage à la mémoire du capitaine Blanchard et ses artilleurs, l’assemblée s’est ensuite déplacée à quelques kilomètres de là, en haut du col d’Anozel, lieu de l’emplacement de la stèle érigée en l’honneur du Grand Rabbin Abraham Bloch. Aumônier aux armées françaises, ce dernier a été tué le 29 août 1914, après avoir porté la Croix du Christ à un soldat catholique alors mourant. « Entré au séminaire à l’âge de 17 ans, Abraham Bloch fut Grand Rabbin d’Alger. Tout au long de sa vie, il s’est montré ouvert, tolérant, tourné vers les autres et profondément républicain. Son acte symbolique parait majeur dans la République d’aujourd’hui et de demain » souligne Paul Netter, arrière petit-fils d’Abraham Bloch, avant que les officiels ne procèdent là aussi à un double dépôt de gerbe. Cette double cérémonie automnale s’est conclue par un vin d’honneur à l’Hôtel de Ville de Taintrux.

J.J.




Une réaction sur “Taintrux – Les mémoires du capitaine Blanchard et du Grand Rabbin Abraham Bloch honorées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.