Search
mardi 19 nov 2019
  • :
  • :

Signature d’une convention pour améliorer le cadre de vie des quartiers Politique de la Ville déodatiens.

image_pdfimage_print

Signature_Conventions_Quartiers_Politique_Ville_02C’est à Saint-Roch, dans les murs récemment rénovés de la médiathèque Jean-de-la-Fontaine, qu’a été signée ce lundi après-midi une convention d’utilisation de l’abattement de taxe foncière dans les quartiers déodatiens identifiés comme Politique de la Ville.

Paraphée par le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, le directeur du Toit Vosgien Jean-Marc Gremmel et Tania Desfossez, directeur général adjoint de Vosgelis, cette convention triennale constitue un volet complémentaire des contrats de ville signés l’année dernière au sein du gymnase Michel-Plinguier, également situé à Saint-Roch. En contrepartie de l’abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties – TFPB – des patrimoines situés dans les quartiers de l’Orme, Saint-Roch et Kellermann, les bailleurs sociaux financeront des actions visant à améliorer la qualité de vie de leurs locataires ou des dispositifs destinés à renforcer le vivre ensemble et le lien social des habitants des quartiers concernés. S’agissant d’une convention avec un programme d’actions sur 3 ans, une enquête de satisfaction annuelle sera réalisée par les bailleurs Vosgelis et le Toit Vosgien auprès de leurs locataires, ceci afin de déterminer les actions à envisager l’année suivante.

Représentant dans le cas présent la somme non négligeable d’un peu plus de 380 000 euros, cet abattement de 30% de la base d’imposition de la TFPB a été instauré par la loi de Finances de 2015, et jusqu’en 2020, pour les logements situés dans les quartiers Politique de la Ville. « Cette opération est un peu exemplaire, comme c’est souvent le cas à Saint-Dié-des Vosges, car le maire David Valence a souhaité consacrer des moyens pour l’animation des quartiers Politique de la Ville, afin que les habitants puissent se les réapproprier » précise Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, quelques minutes avant d’apposer sa signature sur les conventions. Une part équivalente à 60% de l’abattement sera en effet affectée aux animations de quartier. Se disant tous 2 « très contents » de la signature de cette convention triennale, Jean-Marc Gremmel et Tania Desfossez ont pour leur part insisté sur « l’importance de contribuer à une meilleure vie des occupants de nos bâtiments ».

J.J.

Signature_Conventions_Quartiers_Politique_Ville_01




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.