Search
dimanche 18 août 2019
  • :
  • :

Respect d’autrui, maîtrise de soi, loyauté et courage au programme de la première « Ecole des Champions » déodatienne.

image_pdfimage_print

Ecole_des_Champions_02

Jan-Hug Hazard est un nom bien connu des amateurs de sport automobile.

Aligné sur de nombreuses épreuves de rallye durant les années 70, 80 et 90, le Nancéien décrocha notamment le titre de Champion de France des rallyes groupe N après avoir remporté toutes les courses, terminant 4ème au classement général du championnat national. Sa carrière terminée, il souhaita transmettre à autrui sa passion et son savoir du sport automobile. Il prit ainsi sous son aile Benoît Rousselot, qui en 2002 fut sacré Champion de France des rallyes au volant de sa Subaru Impreza WRC. Mais plus que le résultat sportif, Jan-Hug Hazard souhaitait également montrer qu’être champion, « c’est se battre au quotidien, c’est faire preuve de courage, de volonté, de générosité, de loyauté, de solidarité, de fair-play, de maîtrise de soi, d’esprit d’équipe, de respect d’autrui et des règles… Être champion c’est tout cela à la fois ». En 2000, en parallèle de sa collaboration avec Benoît Rousselot, l’ancien pilote a créé avec sa femme Eniko « L’Ecole des Champions », une association à but non lucratif.

« Nous avons voulu montrer à travers ce projet qu’être champion est une vertu et l’exemple du bien » précisent de concert Jan-Hug et Eniko Hazard, que l’on retrouvait hier mercredi au Palais Omnisports Joseph-Claudel, où s’est déroulée la première « Ecole des Champions » déodatienne. A leurs côtés se trouvaient l’adjoint aux Sports Nicolas Blosse et la directrice du service Jeune et des Sports Karine Sernaglia. Car c’est la Ville qui, après avoir été contactée en mai dernier par le couple Hazard, s’est chargée d’organiser la déclinaison déodatienne de l’« Ecole des Champions ». Pour cette première, plus d’une centaine d’enfants, âgés de 8 à 12 ans et répartis en 10 équipes, ont successivement participé à 10 ateliers, animés par des représentants de clubs sportifs locaux, les sapeurs-pompiers, la Police Municipale et des agents de la Ville sensibilisant au tri-sélectif. Lors de ces ateliers, les « élèves » étaient évalués, sur leur capacité sportive mais aussi sur leur comportement.

Au terme de la journée, 20 petits champions sont sortis des rangs. Ces 10 jeunes garçons et 10 jeunes filles prendront part à la grande finale de l’« Ecole des Champions », qui se déroulera au mois de septembre prochain à Nancy et qui réunira les finalistes de la vingtaine d’autres « Ecole des Champions » de France, pour la plupart situés dans le Grand Est. Et à l’issue de cette finale, 2 d’entre eux, un garçon et une fille, seront sacrés « petits champions » de Saint-Dié-des-Vosges. L’année prochaine, lors du second épisode de l’« Ecole des Champions » déodatienne, ils seront symboliquement adoubés et assureront à leur tour le relais des valeurs portées par les champions.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.