Search
vendredi 6 déc 2019
  • :
  • :

Une année 2017 entre certitudes et incertitudes pour Gérard Cherpion.

image_pdfimage_print

En janvier et comme le veut la tradition, chacun – ou presque – y va de la présentation de ses voeux pour la nouvelle année. Ce mardi soir, c’était au tour du député de la seconde circonscription des Vosges et vice-président du Conseil Régional de la Région Grand Est Gérard Cherpion de présenter ses voeux pour l’année 2017.

Voeux_Gérard_Cherpion_01Un rendez-vous donné du côté de la salle des fêtes de Sainte-Marguerite, pour lequel étaient présents de nombreux élus et officiels, notamment le maire de Sainte-Marguerite et député suppléant Roland Bédel, le sénateur Daniel Gremillet, des élus de la Déodatie, du Département et de la Région, le sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges Laurent Monbrun ainsi que des responsables des autorités civiles.

L’occasion pour Gérard Cherpion de revenir dans un premier temps sur l’année 2016… « C’est un moment qui permet de se ressourcer et d’effacer en quelques sortes les déboires d’une année marquée par de tristes événements. Une année également marquée par le chômage, même si dans notre département les données sont un peu meilleurs que l’an passé. Pourtant, depuis le début du quinquennat, n’oublions pas que 570 000 chômeurs de catégorie A et plus d’un million toutes catégories, sont venus grossir ce triste panorama. Toutefois, 2016 ce fut aussi un sursaut démocratique appréciable, un regain d’intérêt pour les élections, notamment à l’occasion des primaires de la Droite et du Centre. Mais l’année passée fut aussi l’évolution de la Mission Locale et la réelle mise en route de la Grande Région. Et globalement, cela fonctionne. Notre région s’est par ailleurs lancée dans le plan des 500 000 formations proposé par l’Etat. Et nous sommes premiers en terme de résultats par rapport aux engagements pris. Au plan national, je conserve les mêmes responsabilités en présidant la commission emploi-formation de l’ARF. Nous devons développer l’apprentissage et les formations ».

Et de se tourner vers 2017, « une année avec des certitudes et beaucoup d’incertitudes. On sait qu’auront lieu les élections présidentielles et législatives, peut-être avec beaucoup de surprises comme ce fut le cas à l’étranger. Pour le reste, on en sait pas ce qui va se passer. Bien malin sera celui qui sera en mesure de dire ce qui sortira des urnes. Toutefois, un mouvement est en train de se mettre en marche. De mon côté, je tiens à assurer mon soutien à François Fillon. Nous avons des liens intéressants et avons souvent travaillé ensemble. Dans son programme social, il a repris un certain nombre de propositions que j’avais faites en temps et en heure. Il faut que nous arrivions à ce que la croissance décolle enfin. J’insiste aussi sur la nécessité de l’Europe aujourd’hui, également sur la nécessité de poursuivre notre combat contre le terrorisme. La France doit reprendre sa place dans le concert des nations ».

J.J.

Voeux_Gérard_Cherpion_02




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.