Search
dimanche 15 déc 2019
  • :
  • :

Des élèves du lycée Jules-Ferry à la découverte des réserves du musée Pierre-Noël.

image_pdfimage_print

Projet_Lycée_Jules-Ferry_Musée_Pierre-Noël_02

Pour la seconde fois et après un premier essai concluant l’année dernière (voir ici), des élèves de Seconde du lycée Jules-Ferry se penchent à nouveau sur l’histoire locale par le biais de la photographie.

Un projet initié au mois de décembre dernier par les enseignants Frédérique Creusot et Didier Mathieu, respectivement de Français et d’Histoire-Géographie, la directrice scientifique du musée Pierre-Noël Eléonore Buffler et le photographe professionnel Maxime Perrotey. Comme l’an passé, ce dernier se charge d’initier les 17 lycéens à la photographie tout en les aiguillant dans le choix de leurs prises de vue. Mais contrairement à l’an passé, il ne s’agit pas d’immortaliser les tombes anciennes du cimetière de la rive-droite déodatienne, mais différents objets et éléments que renferment les vastes réserves du musée déodatien. Des réserves que les adolescents ont découvert par petits groupes ce lundi matin, sous l’égide de la chargée des collections Karine Laine.

Lors des prochaines séances consacrées à ce projet, les lycéens choisiront un objet en particulier, qu’ils photographieront ensuite sous différents angles. Les images ainsi produites seront agrémentées d’un texte en guise de légende, en vue d’une exposition programmée au mois de juin prochain. « Ce projet est la continuité de celui initié l’année dernière autour du cimetière de la Côte Calot. Son but est de montrer aux élèves ce qu’est un musée, mais aussi de faire sortir les réserves » explique Didier Mathieu, qui intervient par ailleurs régulièrement au musée Pierre-Noël pour l’accueil des classes scolaires. Et de préciser que « chaque année je fais travailler mes élèves sur l’histoire locale. Sachant que beaucoup d’objets se rapportent à la Déodatie dans les réserves du musée, l’idée m’est venue de mettre en place ce projet ».

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.