Search
mardi 19 nov 2019
  • :
  • :

Le président de l’ADFIG Gilles Fumey s’exprime sur le FIG, sa gestion et ses projets. Communiqué

image_pdfimage_print

Gilles_Fumey_01« Le Festival International de Géographie, créé en 1990, est géré par son association de développement (ADFIG) que j’ai l’honneur de présidée, en lien étroit avec la ville de Saint-Dié-des-Vosges, ses personnels et ses habitants.

En 2016, le thème du FIG « Un monde qui va plus vite ? » était un pari, peu évident au premier abord, répondant à cette question pressante de tout un chacun, d’un sentiment d’accélération du temps qui change notre perception de l’espace. Même si ce défi a été « balancé » par l’accueil de la Belgique, pays voisin avec lequel la ville entretient des relations grâce au jumelage. Des avis recueillis et des constats concernant la fréquentation, le FIG a été un succès, perçu comme tel par la Municipalité, les habitants, les édiles, malgré les inévitables petits couacs dans ce genre d’événement.

En créant un salon de la BD, une déclinaison Junior de notre festival et en accueillant de très nombreux Belges, nous avons certainement été un peu victime de notre succès. Le montant des dépenses a été plus important que prévu. Dans le même temps, nous avons des partenaires qui se sont désistés. Le résultat financier n’est donc pas à la hauteur de nos espérances. Dans le passé, il est arrivé que des dérapages aient lieu et des solutions ont toujours pu être trouvées. La direction scientifique a tenu, non sans mal, mais intellectuellement avec succès, son pari d’un FIG exigeant mais riche pour les géographes présents. Les conférences ont été très appréciées et il faut rendre hommage à l’immense travail qui a été fourni pour cette édition. La nouvelle direction qui prend les rênes du FIG 2017 a changé de génération, et agira à sa manière. A nous de lui faire confiance et de l’accompagner dans ses choix tout en veillant à ce qu’elle oeuvre pour un festival qui soit à la fois populaire et exigeant.

Le thème proposé « Territoires humains, mondes animaux » permettra cette année d’ouvrir de vastes débats, qui causeront au public particulièrement intéressé par ces liens entre l’Homme, l’animal et les territoires. Nous accueillerons comme pays invité l’Afrique du Sud et devrions garantir le dépaysement. Notre volonté commune est de faire du FIG un événement scientifique et populaire.

C’est avec de solides atouts que nous continuons l’aventure du FIG, mais il ne faut nous voiler la face devant les difficultés à surmonter. Chacun peut, à sa place, contribuer à ce qu’elles n’obèrent pas le très beau succès qu’est le FIG. C’est en ce sens qu’à l’avance, je remercie tous ceux qui nous aident dans cette tâche exaltante pour la région et pour la ville de Saint-Dié-des-Vosges. »

Gilles FUMEY, Président de l’ADFIG




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.