Search
vendredi 15 nov 2019
  • :
  • :

Un coin de Québec sur les hauteurs de Saint-Roch.

image_pdfimage_print

Chapelle_Saint-Roch_Québec_01

Après le concert de Floyd Obsession, qui a comblé l’Espace Georges Sadoul le 11 mars dernier, les Amis de la Chapelle ont mis le Québec à l’honneur pour ses premières animations de l’année 2017. Le temps d’un week-end et en partenariat avec Lorraine Québec, l’une des associations régionales de France Québec.

Le samedi 25 mars a donc eu lieu pour la première fois à Saint-Dié-des-Vosges la dictée francophone de France Québec, dont c’était la 17ème édition au niveau national. Organisée dans le cadre de la semaine de la francophonie, elle a réuni 5 amoureux de la langue française, qui ont découvert à cette occasion 4 textes de 120 à 130 mots, chacun écrits par des auteurs du Québec, d’Acadie, d’Auvergne et de Côte d’Ivoire et dictés par Paule Gehay. La meilleure élève déodatienne a rendu une copie avec 7 fautes et demi, un peu moins bien que la meilleure lorraine (7 fautes).

Le lendemain dimanche, différentes animations se sont tenues l’après-midi autour du sirop d’érable. Entre 14 heures et 18 heures, ces animations ont attiré plus d’une centaine de personnes. Ces dernières ont ainsi pu écouter la conférence de Michel Schluck, président de Lorraine Québec, sur l’histoire de la « Belle Province » ou celle de Gérard et Jean-Louis Bourdon sur le sirop d’érable, depuis les légendes amérindiennes jusqu’à sa production actuelle.

Ce jour-là, on pouvait également déguster quelques pâtisseries au sirop d’érable – crêpes, gâteau aux canneberges, carré au dattes – mais également goûter de la « tire » préparée par Jean-Luc Cronne, un des responsables de Lorraine Québec. Mais qu’est-ce que la « tire » ? Il s’agit de sirop d’érable chauffé à 115,5°C, que l’on étale au Québec sur un lit de neige, remplacée dans le cas présent par de la glace fournie par un supermarché déodatien. On la mange ensuite à l’aide d’un  bâtonnet de glace.

D’autres personnes ont dans le même temps pu s’initier, sous les conseils de Michel Schluck, aux « Pichenottes », un jeu traditionnel du Québec, ou encore découvrir dans les jardins la récolte de l’eau d’érable, dans une « chaudière » et grâce à un « chalumeau », ou celle de la sève de bouleau. Ou tout simplement profiter des premières fleurs : pervenches dans les sous-bois, narcisses, rhododendrons…

Enfin, tandis que les Amis de la Chapelle vendaient leur sève de bouleau, Lorraine Québec avait installé un stand de vente de sirop d’érable et de produits dérivés, où l’on retrouvait des biscuits, du sucre, des bonbons et de la bière…

Et pour compléter l’ambiance québécoise, le président Jean-François Riotte avait fait réaliser un panneau signalétique avec un animal que l’on ne rencontre pas habituellement dans les forêts vosgiennes, puisqu’il s’agit d’un élan, que les québécois appellent orignal. A ce propos, les Amis de la Chapelle Saint-Roch tiennent à remercier la Direction Départementale des Territoires pour le prêt du support, de même que Murielle Drui, qui a réalisé une partie des photos de cet article.

Prochain rendez-vous à la chapelle dimanche 9 avril à 16h30, avec une conférence de Damien Parmentier sur le thème de « Santé et charité à la fin du Moyen Âge. Hôpital et léproseries dans le Val de Saint-Dié aux XIVème et XVème  siècles ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.