Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

Le député Gérard Cherpion a pris sa fonction au pied du monument aux morts de Saint-Dié-des-Vosges.

image_pdfimage_print
Prise_Fonction_Gérard_Cherpion_06

Après avoir déposé une gerbe au pied du monument aux morts déodatien, Gérard Cherpion a entonné La Marseillaise.

Hier dimanche, en ce 18 juin 2017, Gérard Cherpion a été élu député de la seconde circonscription des Vosges pour la cinquième fois consécutive.

Le député sortant Les Républicains a symboliquement pris sa fonction ce lundi en début d’après-midi, en déposant une gerbe au pied du monument aux morts déodatien avec son suppléant et maire de Saint-Dié-des-Vosges David Valence, le sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges Laurent Monbrun ainsi que les conseillers départementaux Roland Bedel, William Mathis et Caroline Privat-Mattioni. A leurs côtés, de nombreux soutiens du député nouvellement réélu s’étaient rassemblés. « Cette courte cérémonie rend hommage à celles et ceux qui sont morts pour que nous vivions libres. Grâce à ces personnes, la France est un pays libre, ce qui n’est malheureusement pas le cas de nombreux autres pays. C’est également l’occasion de réaffirmer les valeurs républicaines, de rappeler que la France est belle et que la paix est fragile » a déclaré Gérard Cherpion, avant d’évoquer sa campagne législative et sa victoire au terme du second scrutin.

« Nous avons formé un tandem très intéressant avec David Valence, car très complémentaire. Et bien que nous n’appartenons pas au même parti politique, nous avons toujours été d’accords sur les grands sujets. Je tiens par ailleurs à remercier toutes les personnes qui m’ont donné leur suffrage, de même que les personnes ayant apporté leur concours lors de cette campagne, et ce de quelque manière que ce soit. Nous avons réussi à convaincre à un moment où les Français ne savent plus vraiment où ils sont. Quant à ma feuille de route pour ce nouveau mandat, elle sera dans la continuité de la précédente. L’emploi, le travail, la formation et l’apprentissage occuperont toujours une place importante dans mon travail à l’Assemblée Nationale. Je serai dans une opposition constructive, car je souhaite que ce quinquennat soit un quinquennat gagnant pour la France. »

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.