Search
vendredi 24 mai 2019
  • :
  • :

Le futur parc de la rive-gauche sera un grand jardin au coeur de la ville.

image_pdfimage_print

Point_Travaux_Parc_Rive-Gauche (6)

Première phase du projet « Coeur de ville » initié par la Municipalité, le grand parc de la rive-gauche déodatienne verra le jour l’année prochaine, au cours du printemps, sur le terrain de l’ancienne piscine municipale.

La première phase des travaux d’aménagement a débuté le 31 août dernier, menés par une entreprise privée tout en étant suivis de près par le Centre Technique Municipal et le bureau d’études de la Communauté d’Agglomération. Ce vendredi matin, soit une quinzaine de jours après les premiers coups de pelleteuses, le maire David Valence, l’adjointe aux Parc et jardins Claude Kiener et l’adjoint aux Travaux Patrick Zanchetta se sont rendus sur le chantier du parc afin d’en constater l’avancée. L’occasion pour le premier magistrat de revenir en détail sur ce projet, dont le coût total s’élève à 1 890 000 euros TTC. Pour la Ville, cela représente un investissement net à hauteur d’environ un million d’euros, sachant que l’Etat, au titre du contrat de ruralité, et le Conseil Départemental apporteront des financements sous forme de subventions.

« Notre souhait était d’imaginer sur cet espace un aménagement autour de 3 objectifs. Respectivement remettre en valeur la nature dans l’espace urbain; créer des équipement permettant aux jeunes enfants et à leurs parents de se réapproprier le coeur de ville; sécuriser ce même coeur de ville, en donnant le sentiment que la ville n’est pas qu’aux automobilistes. A ce propos, la partie voirie du projet inclut la pose d’un nouvel enrobé de couleur ocre vieilli et la réalisation de trottoirs au niveau de la chaussée. Ceci pour inciter les véhicules à rouler au ralenti aux alentours du parc, qui s’apparentera d’ailleurs plutôt à un jardin, mais aussi pour donner une certaine continuité, une certaine unité à ces espaces situés au coeur de la ville. Car le coeur de ville, ce n’est pas uniquement la rue Thiers et la rive-droite. »

Concrètement, ce futur et vaste parc de plus de 2000 m² de surface, qui n’a pas encore été baptisé à ce jour, accueillera un grand espace ludique pour les enfants scindé en 2, avec une zone « petits » et une zone « moyens ». Ce double espace ludique aura comme thème des géants des forêts, ce qui implique des structures faites d’éléments naturels, de bois et non de plastique. Une tyrolienne, un grand toboggan, des jeux d’eau, des tables de pique-nique et des toilettes publiques seront notamment installés au sein du parc, tandis que 167 arbres d’essences différentes seront plantés sur le site. Des essences qui, dans un souci de biodiversité, seront autres que celles du tilleul et du charme, qui constituent actuellement la grande majorité des arbres déodatiens. Quant au projet de passerelle reliant ce futur parc au parc Jean-Mansuy, ce dernier est encore à l’étude à l’heure actuelle.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.