Search
jeudi 24 oct 2019
  • :
  • :

50 kilos de miel pour la première récolte de « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges »

image_pdfimage_print
Remise_Pots_de_Miel_J'Adopte_une_Ruche (7)

Ce samedi matin, chaque parrain et marraine de l’opération « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges » s’est vu remettre un pot de 250 grammes de miel de la récolte déodatienne.

Lancée il y a maintenant 3 ans par le Pays de la Déodatie, l’opération « J’adopte une ruche en Déodatie » vise à promouvoir la biodiversité et l’éco-responsabilité à travers les insectes pollinisateurs, plus précisément les abeilles.

Dans ce cadre, la quinzaine de communes participant à l’opération ont ainsi installé des ruchers sur leur territoire. C’est notamment le cas à Saint-Dié-des-Vosges, où 10 colonies d’abeilles ont désormais pris résidence à divers endroits de la ville, avec respectivement 4 ruches dans le parc de la médiathèque Victor-Hugo, 4 au niveau du point de captage d’eau de Gratin et 2 sur l’esplanade de la Tour de la Liberté, bien que ces dernières aient été vandalisées il y a de cela quelques mois.

Afin de gérer au mieux ce cheptel de 10 ruchers, l’association « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges » a vu le jour au cours de l’année 2016. S’inscrivant dans le programme Territoire Durable, un vaste programme de développement durable impulsé par la Municipalité, cette association est présidée par Jean-Louis Perrotey, apiculteur amateur bien connu en Déodatie. Un président que l’on retrouvait ce samedi matin du côté de la maison de quartier de Marzelay, où les parrains et marraines de « J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges » ont été remerciés pour leur aide financière précieuse. L’occasion pour Jean-Louis Perrotey de dresser le bilan de cette première année apicole.

« Les 10 colonies sont vivantes, ce qui est déjà une bonne chose. L’essaimage est normal. De plus, le varois n’est pas très virulent Cette année apicole a été en demi-teinte. Le printemps a correctement débuté mais il n’y avait plus rien à partir du mois de mai. La récolte est tout de même honorable, avec environ 50 kilos de très bon miel d’une couleur bien foncée. Les abeilles souffrent, alors protégeons davantage notre nature. Je tiens encore à vous remercier pour vos dons, qui permettent de traiter les ruches et d’acheter du coûteux matériel. Le parrainage sert à faire fonctionner l’association. » A ses côtés se trouvaient ce matin Philippe Georgel, vice-président du Pays de la Déodatie, et l’adjoint au Développement durable Marc Frison-Roche.

Ce dernier d’évoquer la future maison déodatienne consacrée à l’éco-citoyenneté. « Cette maison sera située rue de La Bolle Prolongée et hébergera notamment une miellerie municipale, qui accueillera des apiculteurs amateurs qui pourront se former sur place. Cela leur évitera également d’investir dans de l’équipement onéreux alors qu’ils n’ont que quelques ruches. Ce projet n’est par ailleurs pas le seul que nous avons pour l’année 2018. Les efforts de la Municipalité en faveur de la biodiversité et de l’éco-responsabilité sont payants, puisque Saint-Dié-des-Vosges sera prochainement labellisée « Commune Nature ». De plus, un cycle de conférences consacrées au développement durable et à l’écologie sera lancé à partir de vendredi prochain, avec en premier lieu une conférence sur l’apiculture. Animée par Jean-Louis Perrotey, cette conférence sera donnée à 20h à la Tour de la Liberté. » Et une fois les allocutions terminées, place à la remise des pots de miel aux parrains et marraines… et à la dégustation !

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.