Search
dimanche 20 oct 2019
  • :
  • :

Une table-ronde autour de la mixité et l’égalité professionnelle à l’Espace François-Mitterrand

image_pdfimage_print

Table-Ronde_Mixité_Egalité_Professionnelle (5)

Comme chaque année depuis 2013, le lycée Georges-Baumont a organisé ce jeudi une nouvelle table-ronde dans le cadre des « Cordées de la réussite », toujours animée par le journaliste Francis Gerardin et qui portait cette fois-ci sur le thème de la mixité et de l’égalité professionnelle.

A cette occasion, Isabelle Martin, documentaliste de l’établissement et cheville ouvrière de cette initiative, avait sollicité en amont 4 femmes aux parcours professionnels exemplaires et/ou atypiques, de profils et d’âges différents. Respectivement le Lieutenant Audrey, navigatrice de combat opérationnel de l’Escadron de Chasse de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, Laëtitia Rochatte, associée commerciale de la société Gerbois, Charlène Frédérique, avocate au barreau de Paris et ancienne élève du lycée Baumont, et Valérie Henin, ancienne championne du monde de boxe anglaise, kick boxing, full contact et ancienne championne de France de boxe française et taekwondo.

Des femmes qui ont présenté leurs parcours respectifs et échangé avec plus de 400 élèves des classes de Première des lycées Baumont, Jules-Ferry, Jean-Baptiste Jacques-Augustin et Jean-Lurçat de Bruyères, qui ont pris la direction de l’Espace François-Mitterrand hier après-midi pour assister à cette table-ronde. Et pour rendre ce moment d’échange vivant et interactif, la semaine dernière les lycéens avaient été invités à répondre à des questions relatives à la thématique du jour. Il est notamment ressorti de ces questions que 54,7% des répondants estiment que si de nombreux métiers sont pratiqués essentiellement par des femmes et d’autres par des hommes, cela est du à la culture et à l’organisation traditionnelle de la société. Un état de faible mixité dans de nombreux métiers et secteurs professionnelles qui, pour 39,8% des lycéens ayant répondu au questionnaire, est une source d’inefficacité. Seuls 5,6% d’entre eux pensent qu’elle est source d’efficacité. Ce qui montre que les mentalités continuent d’évoluer quant à l’égalité des hommes et des femmes dans le monde du travail… bien qu’il reste encore du chemin à parcourir.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.