Search
mercredi 18 sept 2019
  • :
  • :

La cour intérieure du 15 rue d’Alsace devient « La Cour des Miracles »

image_pdfimage_print
Fresque_Cour_des_Miracles (5)

Julien Cuny ce jeudi matin devant une partie de la « Cour des Miracles ».

La librairie Le Vieux Neuf a définitivement fermé ses portes aux amateurs de littérature en tout genre, son propriétaire Daniel Cuny profitant désormais d’une retraite bien méritée.

Mais les locaux de l’emblématique librairie du 15 rue d’Alsace ne resteront pas vides bien longtemps. Car d’ici quelques mois, au printemps prochain, un espace culturel dédié à l’Art et aux antiquités viendra s’y installer (voir notre précédent article). Derrière cet ambitieux projet baptisé « La Cour des Arts », on retrouve Antoine et Julien, les fils de Daniel, ainsi que Emmanuelle Cuny-Rovel. Cette dernière étant l’épouse de Julien.

« On devait ouvrir le mois dernier, en juin, mais on a pris un peu de retard avec la boutique car il nous reste encore pas mal de livres sur les bras. Et puis on veut faire quelque chose de nickel, ne rien laisser au hasard. Du coup, je me suis plutôt occupé de la cour intérieure, où une grande fresque murale est en cours de réalisation. Mêlant mon travail à ceux de mes amis lyonnais, les artistes Pauline Pào et Jérôme Dupré la Tour, cette fresque est totalement improvisée. Cela donne donc un mélange surréaliste des plus spontanés. Au total, ce sont 3 fresques qui vont se réunir pour former une oeuvre intitulée « La Cour des Miracles ». La seconde partie prendra vie début août, tandis que la troisième sera terminée à la fin de ce même mois d’août. Franc Volo et Jean Runs de Nancy, le couple parisien Thomas et Ghislaine Durcudoy ainsi que Greg Pattyn apporteront également leur contribution à l’oeuvre, toujours de manière très spontanée. Quant au vernissage, il aura lieu au moment de la rentrée, en musique et avec des petits fours » détaille Julien Cuny au sujet de cette oeuvre d’art urbain à plusieurs mains, avant de revenir brièvement sur les ambitions de « La Cour des Arts ».

« On veut en faire un lieu de visite, insolite et ouvert à tous. L’objectif étant de ramener du monde du côté de la rue d’Alsace et la rive gauche de la ville. Enfin, je tiens à remercier le président de l’association Rive-Gauche Jean-Noël Antoine, dont le salon de coiffure est attenant à la boutique et à l’un des murs de la cour intérieure, de soutenir notre projet. » Pour suivre l’avancée de « La Cour des Miracles », rendez-vous sur la page Facebook de « La Cour des Arts ».

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.