Search
samedi 20 juil 2019
  • :
  • :

Petit-déjeuner littéraire avec Richard Brionne ce samedi 7 juillet à la Librairie Le Neuf

image_pdfimage_print

Petit-Déjeuner_Littéraire_Le_Neuf_Richard_Brionne (3)

Dans le cadre de ses petits-déjeuners littéraire, la Librairie Le Neuf accueillera ce week-end Richard Brionne, « le vieux montagnard », pour une présentation – diaporama et discussion – de son nouvel album intitulé « Massif des Vosges, Terre de partage et d’amitié » paru aux éditions Olizel.

Gratuit et ouvert à tous, ce petit-déjeuner littéraire sera partagé ce samedi 7 juillet, de 10h30 à 12h au premier étage de la librairie déodatienne. A noter que des dédicaces sont également prévues l’après-midi, de 14h30 à 16h30 et en compagnie de Gaston Launer, auteur de ces 2 ouvrages :  »  « Vivre pour ne pas sombrer » et « Ce jour-là mourir dans une église ».

Pour en savoir un peu plus sur Richard Brionne, son travail et ses passions :

« C’est le métier de Sapeur-Pompier qui l’a amené là dans les Vosges il y a plus de 20 ans. Et c’est son sens du contact qui lui a permis de nouer des liens si forts avec les gens du pays qu’il est devenu plus Vosgien que d’autres Vosgiens.

Il a toujours le sourire, Richard Brionne et fait montre d’une bienveillance à toute épreuve. « J’aime les gens », admet-il volontiers. Qu’il pleuve qu’il vente, qu’il neige, mais aussi (tout de même !) que le beau temps soit rendez-vous, il parcourt le massif près de quatre jours sur sept. Avec son appareil photo et flanqué de Bahia, son fidèle chien Ecossais.

Altruiste, généreux, il aime aller à la rencontre des gens, des « acteurs du territoire », comme il les appelle. Le bûcheron, le granitier, le skieur, l’aubergiste… « C’est grâce à eux que la montagne est vivante », estime Richard Brionne.

Il se lève tôt pour capter le lever du soleil. « Une belle photo, c’est la conjonction de chance, de patience et de présence sur le terrain », explique-t-il.  

Après « Couleurs des Hautes Vosges », et « Pour l’Amour d’une Vosgienne »  un petit bijou dédié à la vache vosgienne,  son troisième ouvrage, intitulé « Massif des Vosges, terre de partage et d’amitié », est le fruit d’un an de rencontres sur le terrain. « Des rencontres rarement organisées », assure celui que l’on surnomme aussi « Le Vieux Montagnard ». 

Richard ne se définit pas comme un photographe. Mais plus comme un « passionné des gens de notre montagne ». De rencontre en rencontre, de témoignage en témoignage, « chacun apporte sa pierre à l’édifice pour parler de la montagne », estime le vieux montagnard. 3 amis l’ont ainsi guidé et inspiré : Joël Couchouron, Vincent Ganaye et Olivier Claudon. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.