Search
mardi 10 déc 2019
  • :
  • :

Livraison des travaux de rénovation du cloître de Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print

Livraison_Travaux_Cloître (1)

Le cloître de l’ensemble cathédral de Saint-Dié-des-Vosges, qui relie l’église Notre-Dame-de-Galilée à la cathédrale, a été bâti entre 1444 et 1552. Préservé lors de la destruction de la ville par les nazis à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce cloître de style gothique appartient à l’Etat, tout comme les autres édifices composant le groupe cathédral déodatien.

Classé comme monument historique depuis 1886, il est donc à ce titre continuellement entretenu et régulièrement restauré. La dernière campagne de restauration en date, qui a été lancée au début des années 2000 par le Ministère de la Culture, s’est très récemment achevée. Depuis 2004, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lorraine – DRAC – a ainsi supervisé plusieurs phases de travaux, notamment la réfection des sols et des voûtes, dont la maîtrise d’oeuvre a été confiée à Pierre Bortolussi, architecte en chef des monuments historiques. Des travaux d’envergure d’un montant total de 2,6 millions, qui ont été intégralement financés par l’Etat.

C’est ce vendredi en fin de journée, peu après 18h, qu’a eu lieu la livraison de cet ambitieux chantier, en présence du préfet des Vosges Pierre Ory, de Mgr Didier Berthet, évêque du diocèse de Saint-Dié-des-Vosges, du maire David Valence, de la directrice régionale des Affaires culturelles du Grand Est Christelle Creff, du pasteur David Mitrani ainsi que de nombreux élus de la Municipalité et de l’intercommunalité.

Selon l’évêque, « ce lieu signifie 3 choses. Respectivement la spiritualité, la Science et la culture, la rencontre. C’est un lieu historique au service de la cité, un lieu où le Collège Vosgien a édité la première carte avec le mot « America ». Je me réjouis que ce lieu ait été préservé. »

« Le cloître de Saint-Dié-des-Vosges appartient au patrimoine matériel d’abord, au patrimoine immatériel ensuite. Le patrimoine matériel est l’un des leviers de croissance de la ville, et plus globalement de la Déodatie. Car nous savons tous ici que cette logique de préservation n’est pas l’ennemi de la croissance, mais l’un des leviers. Changer le regard sur notre patrimoine est un levier de retour à l’espérance, et donc de la croissance. Cette logique de préservation, nous la constatons, nous la comprenons et nous l’accompagnons. Ce cloître, c’est aussi du patrimoine immatériel. C’est l’énergie de cet endroit, qui permet de nous retrouver » a quant à lui affirmé le premier magistrat déodatien, avant de remercier les services de l’Etat et avant de céder la parole au préfet du département.

Ce dernier de déclarer pour sa part que « ce soir nous consacrons le statut de ville patrimoine de Saint-Dié-des-Vosges. Je me félicite que l’on soit capable de porter ce type de chantier de rénovation dans un contexte de restrictions budgétaires. Ce chantier n’est qu’une étape. Car les travaux vont continuer à l’avenir sur l’ensemble cathédral, qui nécessitera toujours de l’entretien. »

J.J.




2 réactions sur “Livraison des travaux de rénovation du cloître de Saint-Dié-des-Vosges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.