Search
samedi 19 oct 2019
  • :
  • :

Le Sénat vote l’arrêt de la hausse des taxes sur le carburant

image_pdfimage_print

Pompe_Essence

Ce lundi 26 novembre 2018, lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2019, les sénateurs ont gelé les tarifs de la taxe intérieure de consommation des produits énergétiques (TICPE) à leur niveau de 2018, « pour tenir compte de la hausse des cours mondiaux et ne pas asphyxier les ménages et l’économie française« . En conséquence, ils ont supprimé à la quasi-unanimité des votes l’augmentation de la taxe sur les carburants qui doit intervenir au 1er janvier prochain.

Rapporteur pour avis au nom de la commission des affaires économiques du Sénat des crédits « Energie » de la loi de finances pour 2019, Daniel GREMILLET, Sénateur des Vosges, a défendu ce moratoire « essentiel et qui représente la seule réponse concrète aux inquiétudes de nos concitoyens ».

L’élu vosgien a dénoncé ce lundi dans l’hémicycle l’ampleur des conséquences en termes de pouvoir d’achat des familles, de destruction d’emplois et de perte de compétitivité que le maintien en l’état de la politique énergétique engendrera si le Gouvernement ne l’infléchit pas et ne reprend pas à son compte la proposition du Sénat.

« Au total ce sont près de 46 milliards supplémentaires de fiscalité énergétique (toutes taxes confondues) qui seront prélevés sur les revenus des familles et le budget des entreprises sur l’ensemble du quinquennat. Ce n’est pas acceptable. » a martelé Daniel GREMILLET




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.