Search
mardi 16 juil 2019
  • :
  • :

Avec la complicité de sa soeur, elle dérobe pour 10 000 euros de vêtements dans le magasin déodatien où elle était anciennement employée

image_pdfimage_print

Police_Nationale_01

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 2018, le magasin de vêtements Zapa, situé rue Stanislas, a été victime d’un vol par ruse.

Cette nuit là, environ 10 000 euros de marchandises ont été dérobées. La seule trace d’effraction étant le barillet fracturé de la porte du magasin. Après enquête de la part du commissariat de Police Nationale de Saint-Dié-des-Vosges, il s’avère que ce vol a été commis par une ancienne employée du groupe détenant le magasin, qui ne travaillait plus pour ledit groupe au moment des faits.

Aidée de sa soeur, cette dernière détenait la clé du magasin et a donc fracturé le barillet pour ne pas attirer l’attention. Ce sont les annonces de ventes de vêtements sur le site Leboncoin qui ont mis la puce à l’oreille des enquêteurs. Car ces vêtements correspondaient avec la description d’une partie de ceux qui avaient été volés.

En remontant à la source des annonces, 2 suspectes ont ainsi été identifiées, qui ont été interpellées ce lundi matin. Lors de la perquisition de leurs appartements respectifs, les policiers ont retrouvé une grande partie des marchandises dérobées. Toutes 2 trentenaires, résidant toutes 2 à Rambervillers et inconnues des services de Police jusqu’à présent, les 2 soeurs ont tout d’abord nié les faits qui leur étaient reprochés… avant de finalement reconnaître avoir commis ce vol nocturne.

L’ancienne employée du groupe détenant le magasin cambriolé fait l’objet d’une Convocation par Officier de Police Judiciaire – COPJ – pour le 8 août prochain, pour vol par ruse et recel de vol. Sa soeur complice fait également l’objet d’une COPJ, à la même date, mais uniquement pour recel de vol.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.